On a lu le livre « De l’art d’être un bon touriste » de Johan Idema

Tendances
De l'art d'être un bon touriste, un livre signé Johan Idema, résumé par Brice Lahaye. ©Adobe Stock

Fonder des espoirs adaptés, se balader dans un supermarché local, redécouvrir plusieurs fois la même destination… Voici 5 conseils piochés dans le guide de voyage De l’art d’être un bon touriste de Johan Idema.

 

L’accroche a de quoi interpeller : « Pour en finir avec les vacances à la con ! » Si le ton se veut amusant, le livre De l’art d’être un bon touriste, signé Johan Idema, est tout à fait sérieux. Avec un objectif premier : donner les outils aux voyageurs pour des séjours à l’étranger plus enrichissants et responsables. Le Quotidien du Tourisme a sélectionné quelques conseils… qu’il pourrait être bon de rappeler à vos clients !

1/ Gérer les attentes et les revers

« La déception naît de l’inadéquation entre nos attentes et la réalité » met en garde l’auteur. Si le voyageur, avant son départ, a tendance à espérer de très grandes choses de son séjour, il lui faudra en effet revoir ses perspectives à la baisse ou fonder des espoirs adaptés. L’idée est ici de ne pas trop se fier aux « photos alléchantes ou anecdotes sur la grande singularité de la destination ». Pour ne pas être trop déçu(e) une fois sur place, quand la vision idyllique aura laissé place à la réalité. « N’escomptez pas seulement des temps forts (souvent très brefs), mais souvenez-vous que les hauts et les bas font partie intégrante de chaque voyage. »

2/ S’accorder une journée en solo

Si le voyage en groupe, avec ses amis ou sa famille, a ses avantages, l’intérêt est aussi pour le voyageur de pouvoir s’accorder un moment seul. Ce qui lui permettra plus facilement de profiter d’un musée, d’aller parler à un autochtone ou tout simplement de flâner pour découvrir la destination à son rythme. « Au sein d’un groupe, chacun peut prendre un peu de temps pour soi et cela bénéficiera à tout le monde », prévient l’auteur. Attention toutefois à bien planifier cette journée en solo, en programmant par exemple à l’avance des activités que vos compagnons de voyage rechignent à faire.

3/ Faire un tour au supermarché local

« À l’étranger, ces lieux deviennent des lieux culturels par excellence. » Faire un tour dans un supermarché permettra en effet au voyageur de se faire une bonne impression de la culture culinaire du pays, mais aussi des préférences locales. Tout en observant les locaux dans leur quotidien. « Nous partageons tous la nécessité de faire nos courses et, en cela, le supermarché symbolise la vie de tous les jours. » Ce sera aussi l’occasion de dénicher des cadeaux et autres produits du terroir à ramener à la maison.

4/ Discuter avec les chauffeurs de taxi

« Partout sur la planète, ils sont une source inestimable d’informations et de sagesse. » Ils, ce sont les chauffeurs de taxi. Des interlocuteurs précieux pour découvrir une destination autrement. Connaisseurs du secteur, souvent depuis longtemps, ils pourront ainsi vous conseiller des bonnes adresses et tuyaux intéressants. « Amenez-les à décrire la vie dans cette ville et la conversation pourra rapidement prendre un tour plus profond », explique l’auteur. Un conseil qui rejoint d’ailleurs celui d’échanger avec les autochtones durant son séjour, pour « des rencontres marquantes qui enracineront un lieu dans votre esprit ».

5/ Redécouvrir plusieurs fois la même destination

L’objectif de beaucoup de voyageurs est simple : découvrir le plus de destinations possibles. Mais est-ce vraiment la solution pour passer de bonnes vacances ? Pas forcément, selon Johan Idema, qui s’appuie pour cela sur l’effet dit de « simple exposition ». « Nous avons une plus haute estime d’une ville ou d’un pays une fois que nous avons appris à le connaître », explique-t-il. S’ajoute le stress en moins, qui permet de se détendre plus facilement et de dégoter des sorties plus sympas à faire que les lieux touristiques classiques. « La seconde visite d’une ville ou d’un pays est presque toujours plus réussie », assure d’ailleurs l’auteur. La magie de la répétition !

 

« De l’art d’être un bon touriste », aux éditions Eyrolles, par Johan Idema
En librairie depuis le mois de mai 2019
128 pages
13,90 €

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *