Quand le tourisme et la musique ont tout pour faire bon ménage…

Tendances

Dans un ouvrage passionnant, Josette Sicsic, journaliste et consultante, et Roberto Lavarini, qui enseigne le tourisme et la sociologie à l’université IULM de Milan, se penchent sur les relations complexes qui lient le tourisme à la musique. D’emblée, Josette Sicsic annonce la couleur : « Cet ouvrage n’a aucune vocation ni économique, ni scientifique, ni historique… Elle a plutôt une vocation critique ». Mais une critique constructive…

A quand une route Johnny Hallyday ?

Pour l’auteur, « la pratique et l’écoute musicales comptent parmi les loisirs les plus populaires dans le monde ». Malheureusement, « le secteur touristique prompt à exploiter à l’infini le patrimoine visuel artistique et historique de l’humanité ne tire que très peu de parti de son patrimoine sonore ». À l’exception d’une valorisation de l’opéra en Italie ou des vedettes de la pop et du jazz en Grande Bretagne et aux Etats-Unis, Josette Sicsic constate que la musique reste « la grande oubliée de nombreux territoires touristiques, alors qu’elle pourrait en devenir la locomotive ». Elle déplore que la France, « championne du tourisme international », ne sache pas « mettre plus de musique dans l’air » malgré un patrimoine riche et varié. Au fait, à quand une route Johnny qui passerait notamment par Marnes la Coquette ?

« En avant la musique ! Les relations complexes entre musique et tourisme » a été écrit par Josette Sicsic en collaboration avec Roberto Lavarini, avec une préface de Jean-Didier Urbain. Collection Gestion de la Culture. Cliquez ici pour commander le livre.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *