Tourisme international : où s’arrêtera la croissance ?

Tendances
Costa Dorada Espagne

D’après le dernier Baromètre de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), les arrivées de touristes internationaux ont augmenté de 6 % au cours des six premiers mois 2018 après une année record en 2017.

 

De janvier à juin 2018, toutes les régions du monde ont bénéficié d’une forte croissance des arrivées de touristes. Cette dynamique a été alimentée par une demande vigoureuse en provenance des principaux marchés émetteurs, sous l’effet de la reprise économique mondiale, après la croissance record de 7 % enregistrée en 2017 sur l’ensemble de l’année.

Par région, l’Europe et l’Asie-Pacifique ont pris la tête de la croissance, affichant toutes deux une hausse de 7 % des arrivées. Dans ces régions, ce sont, respectivement, l’Europe méridionale méditerranéenne et l’Asie du Sud-Est qui enregistrent la plus forte croissance, avec 9 % de touristes internationaux supplémentaires.

Le Moyen-Orient et l’Afrique ont eu également des résultats solides, avec des arrivées en hausse de 5 % et de 4 %, respectivement, d’après les informations encore limitées dont on dispose concernant les destinations de ces régions. La progression des arrivées dans les Amériques a été de 3 % au cours des six premiers mois de l’année, tirée par l’Amérique du Sud (+7 %) et par l’Amérique du Nord (+5 %). Les États-Unis sont restés un moteur important de la croissance, dans la région et au-delà.

Du côté de la demande, la France, le Royaume-Uni et la Russie ont tous affiché une croissance à deux chiffres des dépenses de tourisme émetteur en Europe. L’Inde et la Corée ont tiré la croissance en Asie-Pacifique. Quant à la Chine, premier marché émetteur au monde, elle affichait des niveaux de dépenses comparables à ceux de l’an dernier pour la même période.

La première moitié de l’année représente environ 45 % des arrivées annuelles de touristes internationaux et la seconde 55 %, car elle est plus longue de trois jours et inclut les mois de juillet et août, haute saison dans l’hémisphère Nord.

Après un premier semestre solide, les perspectives de croissance pour le restant de l’année 2018 restent positives globalement, quoiqu’à un rythme plus lent, d’après la dernière enquête fondée sur l’indice de confiance de l’OMT. La valeur de l’indice pour mai-août et les prévisions pour septembre-décembre sont légèrement plus basses que pour janvier-avril.

Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l’OMT, considère que ces chiffres du tourisme international « viennent témoigner une fois de plus de la résilience du secteur, qui se maintient sur sa trajectoire de croissance. Nous poursuivons notre action, avec nos nombreux partenaires, pour que cette croissance se traduise par de meilleurs emplois, des retombées positives plus importantes pour les sociétés et des possibilités accrues de développer des moyens d’existence et des destinations durables ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *