Vacances de la Toussaint : 74% des voyageurs français vont rester en France

Tendances
Mondial assistance

Selon la 25ème vague du baromètre Mondial Assistance/Opinionway, les intentions de départ des Français restent stables à l’occasion des vacances de la Toussaint.

 

Près de trois voyageurs français sur quatre partiront dans l’Hexagone pour partager des moments en famille. Ils profiteront cette année d’un calendrier plutôt favorable aux longs séjours (7 jours) avec un budget en hausse (+ 105 euros). A noter que pour ceux qui préfèreront partir en Europe (17 %), la fin des frais d’itinérance aura un impact direct sur leur expérience de voyage.

 

Cette année, les intentions de départ à l’occasion des vacances de la Toussaint restent stables par rapport à 2016 (16 % en 2017 vs 17 % en 2016). La différence se fait en revanche sentir sur la durée du séjour (7 jours en moyenne). En effet, les voyageurs bénéficieront d’un calendrier de vacances scolaires favorable aux séjours longs.

 

Par conséquence, l’enveloppe consacrée à ces vacances augmente, notamment chez les plus jeunes (+ 105 euros pour s’établir à 743 euros en moyenne). Aussi, 18 % des voyageurs vont débourser 1200 euros et plus pour leur voyage contre 9 % l’année dernière. C’est particulièrement le cas des Français partant à l’étranger.

 

74 % des voyageurs français partiront dans l’Hexagone mais 1 sur 3 craint le cambriolage.

Pour ces vacances de la Toussaint, 74 % des voyageurs français comptent rester en France et profiter de leurs proches contre 26 % qui privilégieront les destinations à l’étranger. Cette tendance est davantage visible chez les parents d’enfant de moins de 18 ans (79 % contre 70 % des personnes sans enfant).

 

Palme à la proximité, 32 % des personnes se rendront chez un proche contre 10 % dans leur résidence secondaire, destination privilégiée par les seniors.

 

Toutefois les départs en vacances ne se feront pas sans crainte car 1 Français sur 3 redoute un cambriolage pendant son absence.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *