Catalogne : la crise politique semble épargner le tourisme d’affaires

Tourisme d'affaires

Plus de 15 000 professionnels ont assisté cette année au congrès IBTM de Barcelone (28 au 30 novembre). Le grand salon MICE fêtait son trentième anniversaire. 

Aucune défection de grands congrès ou événements

Si l’IBTM est un baromètre pour prendre la mesure du secteur mice, le bilan est plutôt rassurant : pendant les trois jours du salon de Barcelone (28 au 30 novembre 2017), plus de 3.000 exposants ont reçu la visite de 15.500 professionnels en provenance de 150 pays. Soit une fréquentation en hausse de 23% par rapport à l’édition précédente. C’est peut-être le signe, comme le proclamait le programme de l’édition 2017 de l’IBTM, que le « MICE est une industrie résiliente ».

 

La crise institutionnelle entre la Catalogne et le pouvoir central espagnol liée aux aspirations indépendantistes catalanes ne semblent pas en tout cas avoir perturbé les activités du tourisme d’affaires. Pourtant, deux mois après le référendum d’autodétermination et la proclamation d’une indépendance déniée, le nombre de touristes étrangers a diminué de 4,7% en Catalogne (alors qu’il augmente de 1,8% pour l’ensemble de l’Espagne), et Barcelone a subi une baisse de fréquentation hôtelière qui atteint 15% des réservations et de 7% des nuitées par rapport à la même période en 2016 (qui avait été, il faut tout de même le rappeler, une année record pour la ville de Gaudi).

 

Le « Barcelona Convention Bureau » assure cependant n’avoir enregistré aucune défection de grands congrès ou événements au cours des derniers mois, pas plus que pour 2018. Sans nier les annulations de groupes pour des réunions d’entreprises, son directeur Christoph Tessmar donc reste serein : « Il y avait plus de 600.000 participants à près de 2.000 événements incentives organisés à Barcelone en 2016, et nous dépasserons ces chiffres en 2017 ». Preuve que la résilience du tourisme d’affaires en Catalogne concerne aussi l’attentat commis cet été sur les Ramblas, au centre de la capitale catalane. Ce qui justifie le palmarès de l’ICCA (Association Internationale de Congrès et Conventions), qui place toujours Barcelone parmi les cinq meilleures villes de tourisme d’affaires, certes derrière Paris et Vienne, mais devant Berlin et Londres.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *