Le Cap Est Lagon Resort se positionne sur l’incentive

Tourisme d'affaires

La clientèle individuelle à l’honneur la première année.
65 % de taux d’occupation enregistré de janvier à mai.
L’objectif est de grimper de dix points grâce aux groupes.
Le Cap Est Lagon Resort & Spa, unique quatre étoiles luxe en Martinique, fêtera ses deux ans d’existence au mois de décembre. Après une première année axée sur la clientèle individuelle haut de gamme, l’établissement concentre ses efforts pour attirer un nouveau secteur : l’incentive. « Plusieurs groupes sont déjà venus à l’hôtel, notamment un qui a réservé l’ensemble de l’établissement pendant une semaine en mars dernier », précise Stéphane Van de Kerkhove, directeur commercial de la Société hôtelière du Lagon, entreprise privée propriétaire du Cap Est. Lié à la fréquentation saisonnière, l’hôtel a connu un taux d’occupation moyen de 65 % de janvier à mai 2004, a réalisé un été « satisfaisant » puis a connu un fléchissement en septembre et octobre dû, selon Stéphane Van de Kerkhove, « à un amalgame avec les diverses dépressions cycloniques observées dans les Caraïbes qui ont engendré une mauvaise publicité pour la Martinique ». Mais le directeur commercial garde le sourire en pensant déjà aux mois à venir qui « s’annoncent bien ». « Notre clientèle n’attend pas la promotion de dernière minute. Nous avons de plus en plus de visibilité et affichons un taux d’occupation de 20 % à ce jour pour les mois de février et mars. Sans compter Noël et le Jour de l’An qui seront assurément complets », enchaîne-t-il. Misant aujourd’hui à la fois sur la clientèle individuelle et l’incentive, le Cap Est se fixe de nouveaux objectifs et espère « prendre dix points de plus » dans les quatre premiers mois de 2005. Les réservations s’effectuent soit par la centrale de la chaîne volontaire Relais & Châteaux auquel l’hôtel est affilié depuis novembre 2003, soit par les réseaux de distribution et les tour-opérateurs « mais en aucun cas par vente directe ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *