Les entreprises dépensent à nouveau

Tourisme d'affaires

Le budget des sociétés a augmenté de 1,6 % en 2004.
Les chaînes hôtelières ont perdu des parts de marché.
La France fréquemment choisie par les organisateurs.
Coach Omnium, pour le compte de Bedouk Éditions – qui organise son salon à Paris les 12 et 13 janvier prochain au Carrousel du Louvre à Paris –, a réalisé une étude sur le tourisme d’affaires. Il en ressort que les grandes entreprises établies en France ont dépensé en 2004 un volume global estimé à 8,55 milliards d’euros sur le marché des groupes affaires, soit une hausse établie à 1,6 % par rapport à 2003. Une augmentation modeste qualifiée toutefois par Coach Omnium de « signe d’espoir ». En effet, « l’année 2003 avait vu pour la première fois en 14 années d’observation les dépenses des entreprises baisser, de 3,2 % ». Parmi les grandes tendances : une réduction continue de la durée moyenne des manifestations, une baisse générale des dépenses moyennes par participant engagées par les entreprises, des difficultés grandissantes pour trouver des disponibilités ou encore une augmentation du nombre d’entreprises qui organisent des manifestations dans leurs propres locaux. A noter aussi : les divers lieux de manifestation et les centres de congrès gagnent des parts de marché au détriment de l’hôtellerie. Néanmoins, « l’hôtel reste le lieu le plus couramment choisi pour l’organisation des manifestations ». Les « établissements indépendants remportent désormais de plus en plus de succès. L’hôtellerie de chaînes perd un peu de son monopole, par lassitude du public et parce que les indépendants sont enfin parvenus à travailler sur leur offre pour la rendre performante ». Belle note d’espoir : « En 2005, une majorité des organisateurs interrogés par Coach Omnium adopte une attitude moins prudente que l’année passée en termes de prévisions d’engagements en matière de réunions professionnelles. » Ajoutons que la France, et Paris en particulier, demeure la plus fréquemment choisie par les organisateurs. Les sites franciliens souffrent de la proximité de la capitale qui « a le mérite d’avoir un panel très large et diversifié de lieux capables d’accueillir des manifestations professionnelles de toute taille ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *