Monaco retrouve les bonnes pistes de la croissance pour 2004

Tourisme d'affaires

Pour Monaco, 2004 est l’année de la reconquête. Les autorités touristiques du Rocher misent sur le tourisme d’affaires, les croisières et la clientèle loisirs de passage pour regonfler les chiffres du tourisme tombés à 235 000 visiteurs en 2003 contre 262 520 en 2002. Les Américains ont boudé la destination (– 35 %), mais la clientèle européenne s’est bien maintenue (80 % de la fréquentation). Dans le domaine du tourisme d’affaires, le cru 2003 n’a pas fait exception à la règle : le nombre de nuitées est passé de 232 300 en 2002 à 160 000 l’an dernier pour 420 événements. Mais « les marchés américains et japonais donnent des signes encourageants de reprise », note l’OT. Autre axe majeur de développement, les croisières. Au lieu des 145 escales espérées, 2003 s’est soldée sur le chiffre de 120. Mais l’OT parie grâce à l’achèvement des travaux de la nouvelle gare maritime du port Hercule à nouveau sur 148 escales pour 2004 et même 160 en 2005. Enfin, le loisir semble bien se porter. Du moins chez le groupe Pauli. Le TO édite traditionnellement une brochure annuelle entièrement consacrée au tourisme à Monaco. « Six mois après sa sortie, les résultats sont très positifs », assure Sylvie Nahon, responsable de la production. « L’an dernier à la même époque Visit Monaco avait pris en charge 450 clients pour 1 100 nuitées. Aujourd’hui, nous en sommes à 750 clients pour 2 250 nuitées, déclare-t-elle. Parallèlement, le nombre moyen de nuitées a augmenté et passe de 2,5 à 3 jours. Monaco est une excellente destination car les prestations y sont de très bonne qualité et sans aucune source de litige. »

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *