Volotea ouvre une base à Marseille

Transport
volotea
Philippe Bernand, Président du directoire de l’Aéroport Marseille Provence, Carlos Muñoz, PDG et Fondateur de Volotea, Eric le Disses, Maire de Marignane, Conseiller Départemental des Bouches du Rhône et Bernard Kleynhoff, Conseiller Régional Provence Alpes Côte d’Azur.

Avec deux appareils basés à Marseille, Volotea renforce son offre et propose 19 destinations dont 10 exclusives, au départ de Marseille. En 2018, la compagnie proposera plus de 286 000 sièges, une augmentation de 56% par rapport à 2017.

 

Volotea, la compagnie qui s’est fait une spécialité de relier les capitales régionales européennes, a inauguré sa nouvelle base française. L’aéroport Marseille Provence devient ainsi la 5e base de la compagnie en France. Elle y lance 9 nouvelles destinations : Funchal, Palma de Majorque, Biarritz, Caen, Corfou, Héraklion, Santorin, Minorque et Mykonos. En 2018, Volotea proposera 19 lignes dont 10 exclusives, plus de 286 000 sièges et 2270 vols.

 

Présente dans la cité phocéenne depuis 2014, Volotea explique enregistrer chaque année une progression constante du nombre de passagers sur ses lignes et de son offre. La compagnie a transporté plus de 150 000 passagers au départ de Marseille l’an dernier, soit une hausse de 77 % par rapport à l’année précédente et a atteint un taux de remplissage de 83 %.

 

Plus de 60 personnes ont été recrutées et seront basées à Marseille afin de servir ces opérations. « Nous sommes très heureux d’inaugurer cette nouvelle base à Marseille, qui vient renforcer la présence de Volotea sur l’hexagone et nous permet d’élargir notre maillage territorial. Un choix conforté par les excellents résultats et l’accueil que nous avons reçu depuis notre arrivée. 2018 est donc une année importante pour Volotea à Marseille avec entre autres le lancement de 9 nouvelles destinations et la création de 60 emplois locaux. » déclare Carlos Muñoz, PDG et fondateur de la compagnie.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *