5 conseils pour bien vendre Air Tahiti Nui

Transport
Le positionnement d'Air Tahiti Nui : faire voyager vos clients avant même de poser le pied sur le sol polynésien. ©Air Tahiti Nui

Vos clients partent bientôt en voyage de noces en Polynésie française ? Ou bien vous cherchez une compagnie aérienne pour faire voyager vos clients entre Paris et Los Angeles ? On vous donne des arguments pour les convaincre de monter à bord de l’un des appareils d’Air Tahiti Nui.

1/ Recommandez la classe Business pour les gros budgets…

80% des clients de la compagnie voyagent à deux ! Autant dire que les équipes ont pensé à tout en élaborant l’avant de la cabine. Contrairement à d’autres compagnies aériennes qui privilégient des sièges Business en cocon, avec accès individuel au couloir, Air Tahiti Nui a fait le pari inverse. « Nos clients voyageant à deux veulent se voir, pouvoir être vraiment proches et non pas séparés de leur voisin », assure Mathieu Béchonnet, directeur général délégué d’Air Tahiti Nui. La classe Proerava — c’est son petit nom polynésien — est dotée de sièges inclinables à 180° d’une longueur de 198 centimètres, d’un grand duvet et d’un coussin moelleux. Les passagers trouveront aussi sur leur siège une trousse de voyage (avec bouchons d’oreilles, chaussettes…). Et dans la cabine, une douce odeur de tiaré… De quoi rêver et bien se reposer avant même d’arriver !

2/ … ou la nouvelle Premium Eco pour les budgets plus serrés

« Il y a une vraie demande de certains clients de la classe Economy pour un produit Premium. On a donc misé sur un produit plus confortable pour cette cabine intermédiaire », annonce d’emblée Mathieu Béchonnet. C’est en effet l’une des innovations de 2019 d’Air Tahiti Nui, la classe Maeva Premium Economy. Les 32 sièges choisis, plus larges et confortables qu’en Economy, sont surtout espacés de 96,5 centimètres entre chaque rangée. A l’instar des passagers de la Business, une couverture, un coussin et une trousse de voyage (chaussettes, bouchons d’oreilles…). Dans l’assiette en revanche, prévenez vos clients : ils auront le droit au même menu (et au même plateau) qu’en Eco. Pas de nappe blanche ni de service en crystal ici. Au total, 32 sièges Premium Economy (en 7 de front, configuration 2-3-2) sont désormais disponibles dans chaque appareil d’Air Tahiti Nui.

3/ Soulignez le nombre de fréquences vers la Polynésie française

« L’avantage d’être la legacy de Tahiti, c’est que nous avons une vraie connaissance de la destination et nous voulons le prouver à nos clients », assure Jean-Marc Hastings, directeur régional France d’Air Tahiti Nui. « L’une de nos forces, c’est le nombre de fréquences que l’on peut proposer à destination de l’aéroport de Papeete chaque semaine », renchérit Mathieu Béchonnet. La compagnie commercialise plus de 10 aller-retours par semaine entre la France métropolitaine et la Polynésie en haute saison. Et l’un de ses objectifs de 2020 est de mettre l’accent aussi sur la basse saison, en passant de 2 à 3 voire 5 fréquences hebdomadaires, portée par la bonne dynamique des marchés américain et français. De quoi laisser de la latitude dans l’organisation du voyage de vos clients et de vous adapter au plus près aux disponibilités des hébergements sur place, pris d’assaut très à l’avance.

4/ Parlez de la connectivité à bord (et des outils digitaux à venir)

Air Tahiti Nui ne lésine pas sur les outils numériques pour faire du trajet entre Paris et Papeete (22h de vol, avec un arrêt obligatoire à Los Angeles) un moment privilégié de découverte de la Polynésie (et de promotion par les passagers de la compagnie). Pour ce faire, les équipes d’Air Tahiti Nui délivrent un système de divertissements efficace avec les sorties de films, séries, disques récentes. Mais travaillent aussi au développement du wifi à bord, notamment pour les applications telles que WhatsApp, et à la mise en avant des richesses de la destination à bord. « Et nous voulons aller plus loin », affirme le directeur général délégué de la compagnie polynésienne. « Nous voulons créer une application qui serait le compagnon de voyage de nos passagers lors de leur séjour en Polynésie française. Avec l’objectif de leur permettre de réserver des activités ou un hébergement sur place qui n’ont pas nécessairement de centrale de réservation. De véritables expériences. »

5/ Mettez en avant la politique RSE de la compagnie

La direction d’Air Tahiti Nui l’a bien compris. Impossible aujourd’hui de ne pas avoir de politique de responsabilité sociétale (RSE) ni d’engagements forts pour l’environnement sans être montré du doigt. « Nous sommes très sensibles, en Polynésie, aux effets du réchauffement climatique du fait de notre géographie. Nous voulons donc nous impliquer au travers de différentes actions », martèle Mathieu Béchonnet. La compagnie s’est ainsi dotée il y a un peu plus d’un an d’un nouveau siège éco-responsable (alimenté aux énergies renouvelables notamment) à l’aéroport de Papeete. Elle a également pris le parti de renouveler l’intégralité de sa flotte, abandonnant l’Airbus A340 au profit du Boeing 787, plus spacieux, moins bruyant et surtout moins gourmand en carburant. Enfin, la compagnie espère conclure des accords avec différents organismes en Polynésie française pour préserver l’environnement local. « Il ne s’agira pas simplement de replanter des arbres », prévient le directeur général délégué. Voilà (peut-être) de quoi rassurer vos clients les plus engagés pour la planète.

Publié par Manon Gayet

Journaliste

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *