A la veille d’un grand pont, le volcan empoisonne la vie des agences

Transport

Le volcan islandais est en passe de gâcher le voyage de clients qui voulaient profiter du pont de l'Ascension pour aller vers le Maroc, le Portugal, l'Espagne, ou, plus loin, via les hubs espagnols. Malgré ces perturbations, les aéroports français devraient rester ouverts mercredi.
Le volcan n'en finit pas de perturber les aéroports. Selon la DGAC, une centaine de vols ont été annulés mardi. Ce sont surtout les aéroports d'Orly (33 vols annulés) de Roissy Charles-de-Gaulle (26 vols annulés, y compris vers l'Islande et les États-Unis) Toulouse (23 vols annulés) et Lyon (12 vols annulés) qui ont été affectés. Concernant la journée de mercredi, "on n'a pas beaucoup de visibilité", mais les aéroports français devraient rester ouverts. Pour la première fois, le nuage a entraîné la fermeture de plateformes au Maroc (Casablanca, Rabat, Tanger, Tétouan et Essaouira). Iberia, pour pallier les restrictions du trafic aérien, a pris hier des mesures afin de rendre plus flexibles les tarifs. Par exemple, "pour tous les clients en possession de billets formulaire Iberia (075) comprenant des trajets affectés sur vols opérés par Iberia, avec une date d’émission effectuée jusqu’au 12 mai 2010, et date de voyage jusqu’au 17 mai 2010, l’on pourra effectuer des endos, reroutings, réémissions et changement de date de tous les billets impliqués, sans pénalités, quelque soit le type de tarif". Ajoutons, aussi, que "les agences Iberia, call-centers et le site Iberia.com ne factureront aucun frais de service pour les changements conséquents à cette circonstance".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *