ADP : 101,5 millions de passagers en 2017…Ça rapporte !

Transport
roissy cdg air france

ADP a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 3, 617 milliards d’euros en 2017, portée par la croissance des activités aéronautiques à Paris et l’intégration globale de TAV Airports. Pour 2018, Groupe ADP, prévoit un trafic de Paris Aéroport en hausse de 2,5 % à 3,5 %.  

 

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe ADP s’établit, en hausse de 670 millions d’euros, à 3,617 milliards d’euros sur l’année 2017, principalement du à l’intégration globale de TAV Airports au second semestre de l’année, qui contribue au chiffre d’affaires à hauteur de 616 millions d’euros. Hors intégration globale de TAV Airports, le chiffre d’affaires du Groupe ADP est en croissance de 1,8 %, à 3,001 milliards d’euros. Porté par la croissance du produit des redevances aéronautiques à Paris Aéroport (+ 5,2 %, à 1,055 milliard d’euros), portée par la dynamique du trafic passagers (+ 4,5 %) et la hausse des tarifs au 1er avril 2017 (+ 0,97 %). Mais aussi par la forte progression du produit des redevances spécialisées à Paris Aéroport (+ 4,6 %, à 230 millions d’euros), notamment du produit des redevances dégivrage (+ 29,1 % à 24 millions d’euros) ainsi que des redevances PHMR1 (+ 9,5 %, à 60 millions d’euros).

 

En 2017, le chiffre d’affaires du segment Activités aéronautiques, qui regroupe les seules activités parisiennes, est en hausse de 4% à 1,813 milliard  d’euros. Le produit des redevances aéronautiques (redevances par passager, d’atterrissage et de stationnement) est en hausse de 5,2 %, à 1, 055 milliard d’euros sur l’année 2017, bénéficiant de la croissance du trafic de passagers (+ 4,5 %) et de la hausse des tarifs au 1er avril 2017 (+ 0,97 %).

 

Les revenus liés à la sûreté et à la sécurité aéroportuaire sont en hausse de 1,6 %, à 487 millions d’euros. Ces revenus couvrent les charges engagées par le Groupe ADP, en hausse du fait de la croissance du trafic.

 

Sur l’année 2017, le chiffre d’affaires du segment Commerces et services, qui regroupe les seules activités parisiennes, est en hausse de 1,2 %, à 953 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires des activités commerciales (loyers perçus sur les boutiques côté pistes et côté ville, les bars et restaurants, les activités banques et change et les loueurs de voitures ainsi que le chiffre d’affaires lié à la publicité) est en hausse de 2,2 % en 2017, à 459 millions d’euros, l’impact favorable du retour des passagers les plus contributeurs étant partiellement compensé par des effets de change négatifs sur le second semestre.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. C’était depuis longtemps l’obsession d’ADP, atteindre 100 millions de passagers. Mais ce résultat se fait au détriment de l’accueil. Orly est trop vieux et inadapté et Roissy une catastrophe architecturale, un aéroport peu pratique, peu confortable, horriblement mal desservi. Ce qui justifie sont régulier mauvais classement mondial.
    Comparez avec les aéroports de Chine continentale, de Singapour et de Hong-Kong qui donnent l’envie de prendre l’avion. Quant à ses beaux bénéfices, ADP les dilapide en investissant dans les aéroports d’Istanbul alors que la Turquie se trouve dans une situation délicate. ADP aurait mieux fait de rester à Pékin qui se prépare à ouvrir un des plus grands aéroports au monde !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *