Air Berlin : 200 pilotes en arrêts maladie provoquent des annulations en cascade

Transport
Les annulations concernent principalement des vols nationaux au départ des aéroports de Berlin (Tegel) et Düsseldorf , mais aussi à destination de Majorque, Stockholm et Zurich...

La compagnie aérienne allemande Air Berlin, sur la sellette en attendant un repreneur, a annoncé mardi l’annulation d’une centaine de vols en raison d’un nombre « exceptionnel » de pilotes soudainement en arrêt maladie.

Air Berlin explique que 200 pilotes – sur les 1500 qu’elle emploie – se sont soudainement déclarés en « arrêt maladie » mardi matin et que cela représente pour une entreprise dans sa situation, une « menace existentielle ». « Cela s’appelle jouer avec le feu, cela nous coûte plusieurs millions d’euros alors que nous sommes en phases finales de négociations avec les investisseurs potentiels », a réagi dans un communiqué le président d’Air Berlin, Thomas Winkelmann. « Continuer à opérer de manière stable (…) est le seul moyen de sécuriser autant d’emplois que possible », selon Thomas Winkelmann.

Les annulations concernent principalement des vols nationaux au départ des aéroports de Berlin (Tegel) et Düsseldorf (ouest), mais aussi à destination de Majorque, Stockholm et Zurich, selon la presse allemande, qui recensait dans la matinée une centaine d’annulations, un chiffre grossissant d’heure en heure et laissant présager d’une journée particulièrement chaotique dans les aéroports allemands.

9000 passagers concernés en début de matinée

Environ 9000 passagers étaient concernés en début de matinée, invités sur Facebook par Air Berlin à rester chez eux en attendant les consignes. Le journal Bild évoque une « révolte des pilotes », qui auraient donc préféré recourir à des arrêts maladie plutôt qu’à la grève, mécaniquement déduite de leur paie. « On parle toujours de l’avenir économique d’Air Berlin, et pas de celui de ses 8000 employés.

 

La peur et la colère grondent chez Air Berlin, l’avenir de familles entières est menacé », a indiqué dans un communiqué Christine Behle, secrétaire générale du syndicat Verdi. « Je ne suis pas surprise par ces arrêts maladies massifs, on ne peut pas exclure que d’autres employés se déclarent également en arrêt maladie », a-t-elle prédit. La veille, dans les colonnes du Rheinische Post, le président du syndicat de pilotes allemand VC, Ilja Schulz, avait relayé la crainte des pilotes de long-courriers d’Air Berlin, les mieux payés, d’être les premiers à être licenciés pour assainir les comptes de la compagnie et rassurer les prétendants à la reprise. « Il faut que la mariée soit la plus belle pour la noce », a déclaré Ilja Schulz, dénonçant un « scandale ».

Une compagnie dans l’attente de repreneurs

Air Berlin, lâchée en juin par son principal actionnaire, la compagnie du Golfe Ethiad, s’était déclarée insolvable le 15 août dernier. La compagnie berlinoise continue de voler grâce à un prêt d’urgence de 150 millions d’euros accordé par le gouvernement allemand. Le groupe a donné à ses potentiels repreneurs jusqu’au vendredi 15 septembre pour soumettre leurs offres.

 

Publié par la rédaction avec l'AFP
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *