Air Bourbon liquidée demain ?

Transport

Le tribunal de St-Denis doit se prononcer demain sur l’avenir d’Air Bourbon.
Pax bloqués à la Réunion : les autorités en quête d’une solution vendredi.
Mercredi, le Snav a entamé la procédure de protection des clients des agences.
« La compagnie Air Bourbon informe ses passagers que ses vols sont suspendus à compter du vendredi 26 novembre (…) Les passagers prévus sur les prochains vols sont invités à se rapprocher de leurs agences de voyages habituelles (…). » L’information disponible sur le site Internet du transporteur est lapidaire. Une compagnie de plus est donc sur le point de rejoindre la longue liste des compagnies françaises en dépôt de bilan (ce qui devait normalement être fait hier lundi, puisque vendredi dernier le greffe du tribunal concerné était fermé). Le tribunal de Saint-Denis de la Réunion doit se prononcer demain mercredi. Au menu des différentes possibilités : redressement judiciaire ou, si la direction n’arrive pas à présenter de projets convaincants – le PDG d’Air Bourbon évoquait vendredi des investissements mauriciens et on parlait d’opérateurs voulant affréter l’avion –, une liquidation pure et simple. En attendant, la préfecture de la Réunion tentait, en provoquant une rencontre avec les autres transporteurs desservant la destination (Air France, Corsair et Air Austral) de trouver une solution pour les passagers bloqués. Vendredi après-midi, la situation était toujours au point mort, puisqu’un communiqué de la préfecture demandait « aux personnes munies d’un billet Air Bourbon de ne pas se rendre inutilement à l’aéroport de Gillot ». A Paris, du côté du Snav, on a ,semble-t-il, eu le nez suffisamment creux pour anticiper les chose dès mercredi dernier, en mettant en route la procédure habituelle visant à protéger les clients des agences. Comme d’habitude dans ces cas-là, le syndicat a intenté une action en référé devant le TGI de Paris pour faire consigner les sommes correspondant aux billets émis et non volés. Vendredi, personne ne pouvait donner de pointage précis du nombre de billets, ni des sommes concernées. Frédéric Pralus, DG de la compagnie, nous expliquait que « le BSP du 17 novembre [NDLR : correspondant aux ventes d’octobre] s’élevait à 1,6 ME ». Il ajoutait : « le Snav a fait bloquer la première décade de novembre, soit environ 900 000 euros ».
En un an, la compagnie a transporté 75 000 passagers
Créée en juin 2003 par des actionnaires privés locaux, Air Bourbon desservait uniquement la ligne Réunion-métropole quatre fois par semaine avec un Airbus A-340 de 280 places et employait 160 personnes. En avril, la compagnie avait également inauguré une liaison sur Milan, vite abandonnée faute de rentabilité. Air Bourbon a transporté en un an environ 75 000 passagers, ce qui correspond à 9 % ou 10 % de part de marché sur la liaison Réunion-métropole, derrière Air France (47 %), Corsair (22 %) et Air Austral (21 %). Elle a réalisé en 2003 un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros et enregistré une perte de 4,8 millions d’euros. Ces derniers jours, la compagnie a tenté de trouver des financements auprès du conseil régional et du conseil général, actionnaires de la compagnie régionale Air Austral, mais sans succès. Sa direction avait aussi évoqué d’une part la possibilité de s’adosser directement à Air Austral et d’autre part un éventuel partenariat avec un tour-opérateur, de façon à développer sa flotte et à commencer des vols charter.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *