Air Caraïbes, Aigle Azur, XL Airways et Corsair International rejoignent la Fnam

Transport

Face "au défi auquel est confronté le pavillon français et dans une phase d'ultra mondialisation, les quatre compagnies aériennes Air Caraïbes, Aigle Azur, XL Airways et Corsair International ont décidé d'unir leurs forces à celles de la Fnam afin de mieux défendre leurs intérêts et poursuivre leurs actions pour la défense du transport aérien français".Ces nouvelles adhésions à la Fnam sont d'autant plus significatives "que le secteur traverse une zone de turbulence et ne peuvent que renforcer la crédibilité de l'organisation auprès des pouvoirs publics". La Fnam représente désormais plus de 95% du secteur du transport aérien français, soit plus de 160 000 emplois dont 80 000 emplois dans les compagnies aériennes. Ce secteur d’activité, précise la fédération, a un poids économique et social important  : "il est pourvoyeur de nombreux postes de main d'œuvre qualifiée et non-qualifiée (1 emploi direct crée 4 emplois indirects ou induits)". Le transport aérien français "est un secteur d’activité fragile dont la profitabilité est de plus en plus faible". Les compagnies aériennes françaises "sont sur le fil du rasoir dans un contexte qui a été marqué ces dix dernières années par une intensification de la concurrence internationale, une baisse significative des prix des billets sur les marchés au bénéfice des consommateurs et, surtout, une augmentation incessante des charges et redevance"s. A cette occasion, la Fnam tient à rappeler "que de nombreux emplois risquent de disparaître dans les années à venir, ce qui représenterait une perte de 1% à 2% du PIB français". Depuis plus de 12 ans, "le pavillon français ne cesse de perdre des parts de marché. Il y a aujourd’hui urgence pour que les entreprises du transport aérien retrouvent des marges de compétitivité et les conditions d’une concurrence normale, en France, en Europe et dans le monde, et pour éviter que le pavillon français ne décline lentement pour n'avoir plus qu'un rôle secondaire".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *