Air France colmate des brèches à Nice

Transport

Deux vols quotidiens sur Bordeaux, Nantes, Lille et Strasbourg en Fokker 100.
Il y aura trois vols par jour entre Nice et Toulouse avec des ATR 72 de CCM.
Aucune liaison transversale d’Air Lit au départ de Montpellier n’est reprise.
Alors que la liquidation d’Air Littoral début février a entraîné une très forte sous-capacité sur les lignes transversales au départ de Nice et l’arrêt complet de toute liaison sur le même réseau au départ de Montpellier, Air France va combler en partie ce vide à partir de la saison été qui débutera le 28 mars prochain. Si aucune ligne n’est reprise au départ de Montpellier, la compagnie française va augmenter son offre à Nice où elle n’opère aujourd’hui qu’un vol quotidien en milieu de journée sur Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lille et Strasbourg contre trois ou quatre fréquences quotidiennes pour Air Littoral à l’époque. « Nous mettrons deux vols par jour sur chaque ligne sauf sur Toulouse où il y en aura plus », explique Antoine Rosa, chef de produit métropole chez Air France. Selon nos informations, il y aura trois vols quotidiens entre Nice et Toulouse, probablement opérés en franchise par un ATR 72 de la CCM, tandis que toutes les autres lignes transversales seront opérées en Fokker 100 affrétés à Regional (Nantes et Strasbourg) ou Britair (pour le reste), qui ont dû réorganiser leur programme pour libérer de la capacité. Britair a décalé son programme d’entretien à cet été alors que Regional utilisera l’avion initialement prévu sur CDG-Bâle et CDG-Turin. Résultats : si en termes de sièges l’offre d’Air France est quasiment équivalente à celle d’Air Lit, elle sera insuffisante en termes de fréquences puisque le schéma retenu prévoirait un vol direct le matin (ou le soir selon les lignes) et un vol en milieu de journée. Hormis Toulouse, un aller-retour journée ne sera possible que via un hub d’Air France, essentiellement Lyon qui sera toujours relié quatre fois par jour à Nice par un Fokker 100 mais par Regional. Air France a donc voulu éviter les erreurs d’Air Littoral de positionner au moins trois vols par jour en CRJ dont les coûts d’exploitation élevés obligent à pratiquer des prix élevés aussi pour être rentable. D’autant que la part de trafic affaires point à point serait insuffisante sur ces lignes selon un observateur. Une prudence qui prouve, si besoin est, qu’Air France n’entend pas jeter l’argent par les fenêtres.
La capacité sur le réseau intérieur progresse de 7 %
Alors qu’Air France augmente sa capacité globale de 9 % cet été par rapport au programme été 2003, fortement touché par la guerre en Irak et le Sras, la compagnie française ajoute près de 7 % d’offre sur le réseau intérieur. Outre un développement sur les lignes transversales au départ de Nice sur lesquelles Air Littoral détenait une position prépondérante, Air France augmente sa capacité sur deux grosses lignes intérieures au départ de Paris, Nice et Toulouse. A partir du 28 mars, seront en effet ajoutés deux vols quotidiens sur Nice et trois vols par jour sur Toulouse au départ d’Orly. Ainsi, il y aura 28 vols quotidiens entre Paris et Nice (7 CDG, 21 Orly) et 34 sur Paris-Toulouse (7 CDG et 27 Orly). Toujours au départ d’Orly, Toulon sera desservie 7 fois par jour, soit une fréquence de plus que l’été dernier. Par ailleurs, le hub de Clermont-Ferrand – dont les horaires ont été aménagés pour faciliter les voyages de la clientèle clermontoise –- sera relié à Paris par davantage de vols, puisqu’une troisième fréquence quotidienne est ajoutée sur Roissy à côté des cinq vols par jour sur Orly. Enfin, Britair ouvrira un vol quotidien au départ de Brest à la fois sur Nice et Marseille. Quant aux slots d’Air Littoral à Orly (l’équivalent de six vols quotidiens), ils devraient être distribués à la fin de la semaine ou en début de semaine prochaine.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *