Air France KLM croule sous la facture carburant

Transport

Air France-KLM a accusé l'an passé une perte nette de 809 millions d'euros et une perte d'exploitation de 353 millions, sous l'effet d'une conjoncture difficile et d'une augmentation de 904 millions de sa facture carburant, a annoncé jeudi le groupe franco-néerlandais.Jean-Cyril Spinetta, PDG du groupe, a expliqué que l’année 2011 a été "difficile pour le groupe en raison d’uneconjoncture incertaine combinée à une forte augmentation du prix du pétrole. Par ailleurs, les économies de certains pays dans lesquels nous sommes très présents commercialement ont été touchées par différentes crises dont les conséquences se font encore sentir. Cette situation rend encore plus nécessaire la réussite du plan de transformation présenté le 11 janvier dernier", comme "le gel des salaires pour 2012 et 2013 et la "réduction de l’ordre de 10% des coûts unitaires hors carburant". A noter que le résultat d’exploitation sur la période de neuf mois est positif mais son niveau (50 millions d’euros) ne permet pas d’absorber les pertes réalisées au trimestre janvier mars 2011. L’activité passage a enregistré une hausse de 6,9% du trafic et de 6,6% des capacités. Le coefficient d’occupation gagne ainsi 0,3 point à 82%. Pour l’exercice 2012, la conjoncture économique reste toujours incertaine tandis que le prix du pétrole s’établit en euros à des niveaux records. Ainsi la facture pétrolière devrait augmenter de 1,1 milliard d’euros. En conséquence, le résultat d’exploitation du premier semestre devrait être inférieur à celui de l’an dernier. En revanche, le second semestre devrait enregistrer l’impact positif des premières mesures du plan à trois ans. Par ailleurs, le conseil d’administration a fixé un objectif de dette nette maximum de 6,5 milliards d’euros à la fin de l’exercice 2012.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *