Air France-KLM décolle au printemps

Transport

Validée par Bruxelles et Washington, la fusion sera achevée en avril-mai.
AF-KLM devra éventuellement céder des slots aux concurrents sur 14 liaisons.
Les alliés de KLM, Northwest et Continental, dans Skyteam en avril ou mai.
Le nouvel ensemble Air France-KLM prendra naissance en avril ou mai une fois achevée l’offre publique d’échange (OPE) que lancera Air France en mars sur la totalité des actions de la compagnie néerlandaise. Le calendrier prévu en septembre dernier sera donc respecté puisque le feu vert a été accordé mercredi à la fois par la Commission européenne et Washington. Pour obtenir l’aval de Bruxelles, Air France et KLM ont dû s’engager à résoudre les problèmes d’accès au marché. « Bien que les compagnies soient largement complémentaires, l’opération (…) éliminera ou réduira la concurrence sur 14 liaisons sur lesquelles elles sont actuellement en concurrence active ou potentielle l’une et l’autre », indique la Commission européenne, en mentionnant 9 lignes européennes (entre Amsterdam et Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Rome, Milan, Venise et Bologne), et 5 lignes intercontinentales (entre Amsterdam et New York, Atlanta, Lagos et entre Paris et Detroit et Lagos). Si une nouvelle compagnie veut « entrer » sur ces 14 routes, et qu’elle ne peut obtenir les créneaux horaires par les procédures normales, Air France-KLM devra en libérer 40 %. Par exemple sur Paris-Amsterdam, où les deux compagnies assurent à elles deux 15 vols quotidiens, elles devraient lâcher l’équivalent de six fréquences par jour. « Il y a beaucoup d’aéroports concernés où il n’y a pas de contraintes aéroportuaires comme Marseille et Toulouse », explique Jean-Cyril Spinetta, PDG d’Air France, précisant que « Air France-KLM n’abandonnerait probablement pas de services ». En effet, Bruxelles n’a demandé aucun abandon de ligne. Alors que les premières synergies en matière de réseaux débuteront en juin, le rachat de KLM par Air France lancera le début de la concentration du ciel européen ; il donnera parallèlement plus de poids à l’alliance Skyteam avec l’entrée au printemps de KLM et de ses alliés Northwest et Continental.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *