Air France KLM : Des syndicalistes dressent le portrait-robot du futur président

Transport

De nouveaux et d’anciens syndicalistes d’Air France et de KLM, tel Erick Derivry, ex président du SNPL France Alpa, s’inquiètent dans une lettre ouverte, adressée à la direction d’Air France et de KLM de la possible nomination d’un président étranger au secteur. Nous la publions en intégralité.

« Mesdames, messieurs, la nomination du prochain PDG du groupe AF/ KLM semble être une question de jours. Si l’on en croit les rumeurs, il semblerait que l’histoire récente ait déjà été oubliée à tous les niveaux, de l’État Français, au conseil d’administration du Groupe, en passant par le comité de nomination. Notre entreprise traverse une phase dramatique de son histoire. Le nouveau PDG du groupe sera le 4e depuis 2014, dans un contexte où les faibles performances financières – en comparaison avec nos principaux concurrents – et des grèves à répétition traduisant de piètres relations sociales, menacent notre avenir, notre avenir collectif. En tant qu’anciens ou actuels dirigeants syndicaux néerlandais et français ayant une longue expérience dans le secteur du transport aérien et dans les relations sociales, nous exprimons humblement par la présente nos plus profondes préoccupations au regard de cette nomination.

De notre point de vue, et pour le bien de l’entreprise, le prochain PDG devra être une personne qui :

Démontre son indépendance vis-à-vis des autorités, son courage à mener à bien les réformes nécessaires et son engagement à mettre toutes les parties prenantes face à leurs responsabilités afin de restaurer la compétitivité de toutes les entités du Groupe.

Comprend vraiment l’industrie du transport aérien et la réalité concurrentielle à laquelle est confrontée le groupe AF/ KLM. Une concurrence féroce – et notamment celle déloyale de compagnies subventionnées massivement par leurs États – , des compagnies aériennes qui utilisent toutes les failles de la réglementation européenne pour déréguler le marché, des politiciens et des bureaucrates sans vision ou avec une vision à court terme quant à la politique sur les taxes ou sur les infrastructures, telle est la réalité à laquelle le groupe doit faire face et qu’il doit combattre agressivement et efficacement.

Sait comment travailler avec toutes les catégories d’employés afin de construire une vision cohérente, un plan d’avenir et ensuite conduire le groupe à mettre en œuvre ce plan avec un soutien collectif.

Comprend que le groupe AF/ KLM est une société française et néerlandaise composée des histoires anciennes et des cultures différentes, tout en développant de la valeur au travers des grandes marques réputées et appréciées du Groupe.

Le nouveau dirigeant devra être une personne qui dirigera la holding de manière globale, sans exclure aucune entité importante du groupe.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *