Air France-KLM lance la concentration du ciel européen

Transport

Le feu vert accordé au rachat de KLM par Air France ouvre enfin la voie de la concentration du ciel européen. Un mariage entre British Airways et Iberia ou entre Lufthansa et SAS ou Lot, est souvent évoqué. Mais, alors que tous les experts estiment qu’à l’avenir seuls existeront trois grands groupes de transport aérien en Europe autour d’Air France, British Airways et Lufthansa (constitués de plusieurs compagnies régionales qui alimenteront les hubs), il faudra encore du temps. Mais le processus est inéluctable car le transport aérien qui depuis sa création il y a plus d’un siècle n’a jamais gagné un centime ne peut continuer à fonctionner comme il est structuré aujourd’hui. Il y a trop de compagnies, ce qui entraîne des guerres tarifaires très dures et des pressions très fortes sur les marges. Alors que pendant longtemps les États ne concevaient pas la perte du pavillon national, le gouvernement hollandais fait jurisprudence en acceptant que KLM devienne française. Mais attention. Une fusion est un chantier incroyable, et toute harmonisation sociale peut devenir une épine dans le pied. D’autant que certaines corporations puissantes comme les pilotes peuvent mettre une compagnie à genoux.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *