Air France-KLM renouvelle sa flotte moyen-courrier et accélère le développement de Transavia

Transport

Le Conseil d’Administration d’Air France-KLM, réuni le 30 juillet 2019, a décidé de plusieurs orientations stratégiques majeures concernant l’évolution de la flotte d’Air France.

 

Ces décisions « concrétisent l’ambition du groupe de simplifier et harmoniser sa flotte, mais aussi de d’améliorer sa compétitivité avec des avions plus modernes, plus performants, et dont l’empreinte environnementale est largement réduite. Cette évolution est clé pour retrouver une marge opérationnelle aux meilleurs niveaux de l’industrie » explique Air France-KLM dans un communiqué.

 

Dans les faits cela se traduit par :

  • Une commande ferme de 60 A220-300, assortie de 30 options et 30 droits d’acquisition, qui remplaceront progressivement la flotte A318 et A319 d’Air France.
  • Une sortie des 10 A380 de la flotte d’Air France à horizon 2022, et étude du remplacement des A380 par des appareils de nouvelle génération.

 

Benjamin Smith, directeur général du groupe Air France-KLM a déclaré : « Ces décisions visent à rendre la flotte du groupe Air France-KLM plus compétitive. Elles font suite aux échanges récents de commandes d’A350 et de Boeing 787 que nous avons réalisés entre Air France et KLM. Nous sommes très heureux de travailler avec Airbus pour faire entrer l’A220-300 dans notre flotte. C’est un avion qui démontre une grande efficacité environnementale, opérationnelle et économique. Le choix de ces avions A220-300 s’inscrit dans la volonté d’inscrire notre activité dans une dynamique durable, en réduisant significativement nos émissions de CO2 et nos émissions sonores.  Cet avion apportera également plus de confort à nos clients sur le réseau court et moyen-courrier, il offrira à nos pilotes un cockpit connecté avec l’accès aux toutes dernières technologies de navigation. C’est une nouvelle étape très importante dans la transformation d’Air France, et cette évolution de la flotte souligne la détermination du Groupe à devenir leader européen du transport aérien ».

 

Par ailleurs, dans le cadre du référendum conduit par le SNPL Air France, les membres du SNPL d’Air France se sont largement exprimés en faveur du développement de Transavia France. Transavia va pouvoir poursuivre son développement sans limitation du nombre d’avions et dans des conditions économiquement équilibrées pour le groupe Air France. « La compagnie pourra accélérer son offensive sur le marché très concurrentiel du low-cost,au départ d’Orly et de la province » précise le groupe dans un communiqué

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *