Air France-KLM : trafic en hausse de 6,9 %

Transport

5,7 millions de passagers transportés en septembre.
Dynamique, le réseau transatlantique a progressé de 7,5 %.
Au premier semestre, le trafic du groupe est à + 11,6 %.
Les résultats du groupe Air France-KLM ont été bons en septembre, en termes de trafic et de coefficient de remplissage. En effet, au global, le groupe affiche une hausse de 1,5 point sur un an, avec un coefficient de 79,5 %. Côté trafic, la progression enregistrée en septembre 2004 par rapport à septembre 2003 est de 6,9 %, pour une capacité en hausse de 4,9 %. D’après sa communication officielle, le groupe a transporté plus de 5,7 millions de passagers en septembre, soit 4,4 % de plus qu’en septembre de l’année écoulée. Il semblerait que le dynamisme des routes transatlantiques soit, en partie, à l’origine de ces résultats, puisque le trafic sur ce secteur particulier progresse sur un an de 7,5 %. De son côté, le réseau Afrique et Moyen-Orient « continue de réaliser de bonnes performances, avec un coefficient d’occupation qui s’établit à 81,6 % (+ 2,3 points) ». En Asie, le trafic a crû de 14,1 %. Ce qui fait dire à la compagnie qu’il est « resté dynamique », même s’il progresse moins que l’offre (+ 18,2 %). Dans cette partie du monde, le coefficient d’occupation s’est établi, en septembre dernier, à 82,9 %. En ce qui concerne le réseau Caraïbes-océan Indien, si le coefficient de remplissage a progressé de 3,1 points, le trafic a, lui, chuté de 1 % (pour des capacités en baisse de 5,3 %). Voilà pour le long-courrier. En ce qui concerne le moyen-courrier (dans lequel le groupe Air France-KLM inclut le marché intérieur français), il apparaît que le trafic a progressé de 3,3 % (pour une offre en hausse de 3,7 %). Le coefficient de remplissage est donc resté quasiment stable (il recule en fait de 0,3 point, à 70 %). Dans un communiqué, le groupe précise que chacune des 2 compagnies « a contribué positivement à ces bons résultats ». Si on observe l’ensemble du premier semestre (avril-septembre pour AF et mai-septembre pour KLM), le groupe enregistre un trafic en hausse de 11,6 %, pour une offre en hausse de 9,3 %. Le coefficient d’occupation de l’ensemble s’établissant à 79,5 % (+ 1,6 point).
En septembre, 87,4 % des vols Air France sont partis avec moins de 15 min de retard
Air France a fait de la ponctualité un de ses chevaux de bataille. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si, depuis le 1er novembre 2000, la compagnie communique, mensuellement, sur ses performances en la matière. En septembre dernier, le taux de ponctualité au départ de la compagnie en général s’est établi à 87,4 % (83,3 % en cumulé depuis le début de l’année). Rappelons que le critère retenu est le pourcentage de vols partis à l’heure ou avec moins de 15 minutes de retard. La compagnie distingue 4 principales causes de retard : causes externes à la compagnie (42 %), causes internes liées au traitement des clients (16 %), causes internes liées au traitement de l’avion et au chargement (25 %), conséquences en chaîne des retards issus de ces trois causes (17 %). De son côté, la Navette a connu, en septembre, un taux de ponctualité de 95 %. En cumulé depuis le début de l’année, ce taux s’établit à 88,4 %.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *