Air France : la grève pourrait « compromettre le redressement » de la compagnie

Transport

Le PDG d'Air France, Frédéric Gagey, appelle les syndicats de l'entreprise à "revenir au dialogue", estimant que mener une grève, comme ils le prévoient à partir de mercredi, reviendrait à prendre le "risque de compromettre le redressement" de la compagnie aérienne.
 "Il faut revenir au dialogue et prendre en compte sérieusement les enjeux pour l'entreprise", de cette grève des personnels navigants (PNC, hôtesses et stewards) en plein chassé-croisé juillet/août, affirme-t-il dans un entretien au Parisien publié dimanche. "On ne se met pas en grève dans une telle période, au risque de compromettre le redressement d'Air France", juge-t-il. "Il ne faut pas oublier que 2015 a été la première année depuis six ans où nous avons affiché un résultat positif", poursuit le PDG d'Air France. "Il y a de quoi être fiers, car c'est le fruit d'un travail collectif. Ce serait vraiment dommage que l'entreprise perde à nouveau de l'argent", estime-t-il. Malgré des discussions entre la direction et les syndicats d'hôtesses et stewards, soutenus par les pilotes, une grève des personnels navigants (PNC) de la compagnie aérienne se profile du 27 juillet au 2 août.
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *