Air France : Le marché France reste dynamique

Transport

Pour Air France KLM le marché France reste dynamique sur le premier semestre 2018 et confirme la reprise déjà observée en 2017.

A fin aout 2018, Air France connait une croissance de 2% au BSP. Croissance notamment portée par le segment loisir, qui se traduit par des prises de parts de marché globales malgré les « évènements » des derniers mois, comme on dit pudiquement du côté d’AF, pour parler des grèves à répétions de l’avant saison estivale. Autres perspectives intéressantes, la direction du marché France indique que les engagements sont très bons pour les mois à venir, « avec notamment une croissance des réservations groupes d’environ 20% ».

Rappelons que le marché France représente environ 1/3 des recettes d’Air France – KLM et la moitié de celles d’Air France.

Côté distribution, après l’histoire des surcharges GDS, psychodrame de fin 2017, la compagnie explique avoir signé des accords tripartite (compagnie – GDS – agences) exonérant les agences de surcharges avec quasiment l’ensemble de la distribution à l’exception des agences qui travaillent avec Sabre et ce, d’après la compagnie, du fait du GDS.

Pour autant, ces « Private Chanel Agrement » n’ont pas vocation à durer éternellement. Une fois que l’API d’Air France, en cour d’enrichissement, sera totalement satisfaisante, les choses pourront évoluer. Pour le moment Air France n’envisage pas de de proposer des tarifs différentiés selon les canaux des distributions, comme Lufthansa qui privilégie depuis peu sa propre API via des tarifs préférentiels, mais elle « garde la liberté de la faire ».

 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *