Air France précise les nouveaux plans de départ volontaires à ses navigants

Transport

Après une suppression de 3.700 emplois équivalent temps plein (ETP) en 2013, la réduction des effectifs va se poursuivre chez AF KLM. C’est en tout cas le vœu de la direction. En ce qui concerne la seule compagnie Air France, les représentants des salariés d'Air France ont été informés, en fin de semaine dernière, des conditions de départ volontaire proposées aux stewards, hôtesses et pilotes. La compagnie évalue le sureffectif à 350 postes équivalent temps plein chez les pilotes et 750 chez les hôtesses et stewards mais prévoit 50 départs naturels dans chacune de ces deux catégories. Elle a donc présenté jeudi des plans de départs volontaires (PDV) taillés en conséquence, lors d'un comité central d'entreprise (CCE). Pour inciter aux départs, Air France propose une indemnité complémentaire allant jusqu'à 6 mois de salaire, différentes aides (déménagement, formation, reclassement, etc.) et une priorité de réembauche pendant deux ans. Pour les pilotes, les demandes seront recueillies à partir du 1er juin avec des départs prévus entre fin septembre et fin décembre 2014. Une indemnité de départ majorée de 3 mois est prévue dans la plupart des cas. Parallèlement, le plus important PDV annoncé pour 2014, celui des personnels au sol, soit notamment 1.400 ETP dans les escales françaises est engagé depuis février. La compagnie évalue désormais le sureffectif au sol à 1.560 postes.

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *