Air France relance la dépose bagage des Invalides

Transport

Pour les fête de fin d'année, Air France va nouveau mettre en place un service permettant aux passagers de déposer leurs bagages à l'avance à l'aérogare des Invalides.
 Testé pour la première fois l'été dernier à l'occasion du plus important weekend de chassé-croisé de l'année, le service de dépose bagage temporaire à l'aérogare des Invalides avait rencontré un fort succès auprès des clients d'Air France. Ils sont près de 1.400 à se rendre dans l'aérogare du 7e arrondissement. Cet hiver, la compagnie tricolore réitère l'opération pour les fêtes de fin d'année et propose à ses clients de déposer gratuitement leurs bagages 24 heures à l'avance à l'aérogare des Invalides, où 10 banques d'enregistrement seront installées entre les 18 et 21 décembre 2014. Cette possibilité concerne tous les clients des vols opérés par Air France, au départ de Paris-CDG (à l'exception de ceux pour Tel Aviv), entre les 19 et 22 décembre. La compagnie espère accueillir entre 2.000 et 3.000 clients avertis par e-mail au préalable. En complément de cette opération, Air France propose à ses clients un service de prise en charge et/ou de livraison de leurs bagages entre l'aéroport et leur domicile. Au prix forfaitaire de 75 euros pour 4 bagages (15 euros par bagage supplémentaire) ils n'ont plus besoin de passer à la dépose bagages en aéroport le jour de leur départ ou d'attendre au tapis livraison bagage. Les bagages sont pris en charge par le prestataire Liberty Bag qui assure la sûreté et la sécurité du transport jusqu'aux comptoirs de l'aéroport ou au domicile du client. Celui-ci peut réserver ce service jusqu'à 48 heures avant son voyage sur le site d'Air France. L'enlèvement des bagages s'effectue entre 30 et 12 heures avant le départ, une fois que le client a effectué son enregistrement en ligne.
 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *