Air France sur Lyon-Newark en avril 2005 ?

Des avions de moins de 100 places.
Trois ans après l’échec de Delta-AF.
Trois ans après la fermeture de la ligne Lyon-New York exploitée par Delta Air Lines en code-share avec Air France, Jean-Cyril Spinetta, PDG de la compagnie française, a déclaré devant la presse française réunie à New York le 13 septembre dernier pour l’entrée de KLM, Northwest et Continental dans Skyteam, « envisager une reprise de la ligne », confirmant ainsi les informations de notre correspondante à Lyon publiées dans nos colonnes le 13 juillet dernier (Cf. QDT n° 2407). Jeudi dernier, Bernard Chaffanges, directeur de l’aéroport lyonnais, a indiqué que la reprise de la ligne devait être mise en place « au printemps 2005 ». « L’offre de Delta [NDLR : lorsqu’elle exploitait la ligne de mai 2000 à septembre 2001] était surdimensionnée, notamment en classe affaires, avec des avions transportant 198 passagers », a-t-il expliqué, précisant que les progrès récents permettaient de faire des vols transatlantiques avec des appareils de 100 places. C’est exactement ce que prévoit Air France qui, si elle reprend la ligne, le fera avec un produit ressemblant à celui de Lufthansa au départ de Düsseldorf et Munich. Sur quelques lignes transatlantiques en effet, le transporteur allemand opère avec des Executive Jet, des avions (A320 ou B737) généralement moyen-courriers composés d’une seule classe affaires de 48 sièges, et disposant de plus gros réservoirs. Air France possède déjà un produit similaire mais biclasse sur des destinations pétrolières.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *