Air Lib : fin des investigations du juge Van Ruymbeke

Le juge d’instruction Renaud van Ruymbeke a notifié la fin de ses investigations dans l’enquête sur des malversations financières dans la gestion d’Air Lib, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Le magistrat avait mis fin une première fois à ses investigations le 1er mars, mais le parquet de Paris avait estimé que des mesures d’enquête complémentaires s’imposaient, notamment sur de fausses factures présumées susceptibles d’être reprochées à Me Yves Léonzi, l’avocat d’Holco, la maison mère d’Air Lib. Ces investigations supplémentaires ont débouché sur une nouvelle mise en examen le 1er septembre d’Yves Léonzi pour « abus de biens sociaux, complicité de faux et usage de faux » pour ces fausses factures présumées à hauteur de 150 000 euros et au préjudice de son cabinet d’avocat. Me Léonzi avait déjà été mis en examen dans ce dossier. Le juge a ensuite notifié la fin de ses investigations aux parties qui disposent de 20 jours pour demander des compléments d’enquête, comme l’écrit Le Parisien daté de mardi. L’enquête s’est attachée à déterminer pourquoi Holco, holding personnel de Jean-Charles Corbet, n’avait consacré qu’une partie des fonds versés par Swissair (150 millions d’euros) au redressement de la compagnie alors que d’importants virements vers diverses sociétés, basées notamment à Luxembourg, étaient effectués. Les investigations portent aussi sur d’éventuels abus de biens sociaux qui auraient été commis au détriment de Holco, à l’image de la « prime d’arrivée » (« golden hello ») de près de 800 000 euros versée par Holco à Jean-Charles Corbet après la prise de contrôle d’Air Lib en juillet 2001.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *