Air Med : Les pilotes français ne décolèrent pas !

Transport

Le SNPL s’est fendu d’un nouveau communiqué de presse, plutôt virulent envers les autorités françaises, mais également le Scara, (syndicat auquel Air Méditerranée est adhérente). Les TO en prennent aussi pour leur grade.

Le SNPL explique que "sous prétexte de crise économique, la compagnie Air Méditerranée a transféré la moitié de son activité aérienne sous pavillon grec, que plus de 80 navigants français ont été licenciés et qu’ils sont remplacés, y compris sur les vols au départ de France et même intra France, par du personnel grec qui ne sera soumis à aucune charge sociale française". D’après les pilote français, les salariés de la compagnie ont interpellé le président de la République sur ce problème, sans effet à ce jour. De son côté, le SNPL"a interrogé depuis plus d’un mois le SCARA" et, à ce jour, "ce syndicat a refusé toute rencontre et n’a pas donné suite à notre demande de signature d’une charte éthique visant à ne pas recourir aux délocalisations" . Derrière cette agitation, le spectre qu’Air Méditerranée "ne soit qu’un ballon d’essai et que demain tout le secteur charter de l’aviation française ne recoure à ce genre de pratiques sociales indignes". Et le SNPL ne s’en prend pas qu’au monde de l’aérien. Il fustige aussi les TO qui affrètent des avions exploités dans des conditions inacceptables socialement, qui "doivent savoir qu’ils participent activement à la ruine du pavillon français et de nos systèmes sociaux".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (5)

  1. le SNPL qui depuis de nombreuses années  » participe activement à la ruine du pavillon français et de nos systémes sociaux » est trés mal placé pour donner des leçons de patriotisme économique, c’est comme si les aiguilleurs du ciel parlaient du respect des passagers…

    1. Cher Monsieur,
      Quand on fait partie d’une profession qui est capable d’affrêter Flash Airline, West Caribbean et consort, les moins disants ET LES MOINS SURS, on a la décence de ne pas nous donner de leçons sur l’éthique et la déontologie…
      La profession de TO et l’éthique, c’est comme la carpe et le lapin….
      Astalavista

  2. Au Journal officiel de l’Union européenne, il est indiqué que la Grèce exerce une surveillance particulière sur la compagnie Hermes Airlines, filiale délocalisée de la compagnie française Air Méditerranée
    Ha ben voilà une nouvelle TO (Très Originale), pour nos apprentis sorciers affréteurs ….

  3. La faute à la direction de Air Méditerranée ! Il fallait travailler sur plusieurs produits. Les voyagistes, c’est bien mais on ne mets pas tous ses oeufs dans le même panier ! Les temps modernes ne doivent pas se passer des bons vieux dictons !

  4. l’accident du 29 mars à Lyon montre bien que le snpl avait raison ,équipage grecque ,mal encadré,parlant pas le français ,aucun suivi de l’autorité dgac sur les qualifications et suivi des compétences .Une approche non stabilisée ,alors qu’il aurait fallu remettre les gaz.
    On est passé a 50 m d’un major accident car 50m plus loin ,il y avait un trou et un fossé de plusieurs mètres
    Air med illégalement ne se conforme pas au décret du 21 nov 2006.
    La DGAC ,j’espère mettra fin a cette mascarade de filiale grecque.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *