Air Tahiti Nui, c’est aussi l’Amérique

Transport

Quand on prononce le nom d'Air Tahiti Nui, forcément, et c'est bien normal, c'est à Tahiti que l'on pense en premier. Pourtant, au départ de Paris, la compagnie tahitienne dessert régulièrement, puisqu'elle y fait une escale, la ville de Los Angeles.
 Or, si une part significative des passagers que la compagnie embarque à Paris a pour destination finale la Californie, cette part pourrait bien augmenter, notamment si les agences, prenaient le reflexe d'associer Air Tahiti Nui et Los Angeles. C'est le sens des Formations que la compagnie va organiser jusqu'en avril prochain avec l'OT de Californie. Parce que ce marché, qui pèse aujourd'hui environ 20 000 passagers, est important pour Air Tahiti Nui. D'abord parce que contrairement au très long courrier transpacifique qui est immature, la compagnie peut y voir un gisement de croissance. Mais aussi parce qu'il est très complémentaire de son cœur de métier qu'est la desserte de Papeete. En effet, si les réservations vers la Polynésie se font très en amont, alors que sur le transatlantique elles sont plus tardives, cela évite tout problèmes de cannibalisation. Pour progresser sur l'axe Paris Los Angeles, Air Tahiti Nui, qui n'a pas reçu le feu vert des autorités américaines pour travailler en joint venture avec Air France, a néanmoins des atouts à faire valoir. Une qualité de service reconnue et un produit entièrement rénové. Quatre de ses 5 A340-300 le sont, le dernier est en cours de rénovation. Air Tahiti Nui propose 3 vols par semaine en hiver (5 pendant les fêtes), 5 vols par semaine en demi-saison et jusqu'à un vol quotidien en juillet et aout. Les vols partent à 11h30 de Paris pour arriver à Papeete à 22h00 le même jour.
 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *