Air Tahiti Nui ouvrira en juillet 2005 New York et Sydney

Le nouveau gouvernement de Polynésie française, en place depuis 3 mois, confirme les orientations stratégiques de la compagnie Air Tahiti Nui, société d’économie mixte détenue à 61 % par des capitaux publics. « Notre mission première est de faire venir des touristes en Polynésie (…) l’acquisition d’un cinquième appareil pour ouvrir New York et Sydney est maintenue », explique Christian Vernaudon, directeur général. Livré en juin 2005, cet Airbus A340-300 sera utilisé pour assurer, début juillet, trois vols par semaine entre Papeete et New York (JFK) et deux fréquences hebdomadaires entre Papeete et Sydney, afin d’atteindre l’objectif fixé par les autorités de 300 000 touristes en 2007 (213 000 en 2003). Alors que sur l’Australie Air Tahiti Nui va tenter de capter le marché laissé vacant par Qantas, la compagnie vise sur New York à la fois le marché de la côte est des États-Unis, mais aussi la clientèle européenne en correspondance à JFK. Si le projet étudié l’an dernier, de faire continuer le vol de New York sur Nice ou Marseille, a été abandonné, l’arrivée d’un cinquième appareil va néanmoins permettre à la compagnie de passer en quotidien sur la ligne Papeete-Los Angeles-Paris pour la période de pointe de juillet et août.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *