Air Tahiti Nui : ses 20 ans lui donnent des ailes

Transport
Mathieu Béchonnet, directeur général délégué d’ATN.

Une flotte entièrement renouvelée avec des Boeings 787-9 Dreamliner dernière génération ; une nouvelle classe éco premium, une nouvelle identité visuelle, la création d’une filiale d’hélicoptères… La compagnie française polynésienne Air Tahiti Nui fête ses 20 ans cette année, plus armée que jamais pour aborder la concurrence de nouveaux opérateurs sur le tarmac de Tahiti-Faa’a.  

 

La tenue de Parau Parau Tahiti, le méga workshop speed dating organisé  mi-juin à Papeete par Tahiti Tourisme pour quelque trente tour-opérateurs européens invités, a été l’occasion pour Air Tahiti Nui (ATN) de présenter ses nouveautés. Vidéos et images à l’appui, Ana Luis, directrice des ventes Europe, basée à Paris, a rappelé les fondamentaux. L’historique et les valeurs d’une compagnie fondée en 1996 mais dont le premier vol commercial Papeete-Los-Angeles fut effectué en novembre 1998, il y a 20 ans.

 

Peut-être en raison de cette antériorité et sans doute à cause de cette proximité avec la Polynésie française, les Etats-Unis représentent le marché numéro 1 de la compagnie (34% en 2017), suivi de l’Europe, 30% dont 20% pour l’Hexagone. Autant dire que l’arrivée sur le tarmac de Tahiti-Faa’a de deux challengers, French Bee, groupe Dubreuil en mai dernier de Paris-Orly via San Francisco- et le 30 octobre prochain de l’américaine United Airlines depuis San-Francisco vont animer le marché.

 

Serein, Mathieu Béchonnet, directeur général délégué d’ATN souligne  « Air Tahiti Nui se concentre exclusivement sur la Polynésie Française dont nous accompagnons la croissance touristique qui a bondi de 20% entre 2013 et 2017 pour s’établir à près de 200 000 visiteurs. ATN  assure de 5 à 7 vols par semaine. Voire plus, car nous sommes en code- share avec Air France, donc si besoin, on peut construire une fréquence  supplémentaire. Nous sommes la seule compagnie à assurer des vols toute l’année ». Et de préciser : Nos deux principales portes d’entrées sont Los-Angeles et Tokyo, sachant que passent par le Japon 15% de nos passagers du marché européen, Italiens surtout ». Chez ATN, le stop-over, possibilité de prolonger son transit en séjour, est gratuit.

Nouveaux Dreamliners disponibles à la vente

La flotte actuelle d’Airbus A340-300 va progressivement disparaître entre novembre 2018 et septembre 2019, remplacée par quatre B787-9 « Tahitian  Dreamliner » dont le premier vol s’élancera entre Tahiti et la Nouvelle-Zélande en novembre prochain et se posera sur le tarmac de Paris-Roissy courant mars.  L’appareil de dernière génération, jusqu’à 294 sièges, peut se visiter virtuellement et c’est bluffant, sur le site Tahitiendreamlliner.airtahitinui.com. On peut y découvrir la nouvelle classe : Moana Premium Economy, 32 sièges, modèle  Z535 de Zodiac Aerospace offrant un espace disponible de 96,5 cm entre chaque rangée et une inclinaison de 20 cm.

 

Les deux autres classes bénéficieront  également d’un confort accru et d’une ergonomie optimale : Moana Economy, 232 sièges, configuré en 9 de front : 3-3-3, avec une inclinaison de 15 cm ; Poerava Business, 30 sièges transformables en lits à 180 ° d’une longueur de près de 200 cm. A bord, tout est revisité : la tenue du personnel naviguant, confiée à des stylistes polynésiens, la connexion Internet haut débit, l’offre de divertissement sur système ex3panasonic et écran de 30 à 40 cm de diagonale, avec des films documentaires très pertinents pour découvrir sur écran tactile haute définition l’immense richesse de la culture, et des paysages des cinq archipels de la Polynésie française.

 

Plus silencieux, plus rapide « Tahitian Dreamliner » permettra sur un trajet Paris- Papeete de 22 h aujourd’hui- un gain de temps d’environ 50 minutes. Moins gourmand en carburant, les économies pourront se répercuter sur les tarifs. Le prix actuel, à partir de 1539 € l’aller-retour en classe éco, comprend bagages, 23 kg en soute,  repas, trousse confort. Rappelons que les plongeurs, golfeurs, surfeurs bénéficient gratuitement d’un bagage supplémentaire de 23 kg en sus de la franchise classique de 23 kg en classe éco.

Tahiti Nui Helicoptères prend son envol en juillet

Autre atout dans la manche d’ATN : le lancement de la société Tahiti Nui Hélicoptères, (TNH) créée à part égale avec HBG, le leader franco-suisse du transport en hélicoptère. Riche de 4 appareils, des EC 135 d’une capacité de six passagers en sus du pilote, la filiale d’Air Tahiti Nui basée sur l’aéroport de Tahiti Faa’a, transportera ses premiers clients en juillet prochain.  Parmi ses prestations touristiques, des vols panoramiques de dix minutes et plus, les transferts privés entre les îles de la Société et l’archipel des Tuamotu, ou encore des activités spéciales comme le saut en parachute, le coucher de soleil en altitude…

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *