Airlinair intéressée par Orly-Béziers et Orly-Agen

Transport

Deux lignes subventionnées.
Un appel d’offres dure 4 mois.
Alors que la liquidation d’Air Littoral prive Béziers et Agen de toute liaison vers Paris, la compagnie privée française Airlinair est intéressée pour prendre le relais, sur ces deux lignes subventionnées dans le cadre de l’obligation de service public (OSP). « Si les OSP peuvent être éligibles en ATR 42-500, nous sommes candidats », déclare Lionel Guérin, PDG d’Airlinair, qui assure déjà les lignes reliant Orly à Périgueux, Bergerac, Brive, Aurillac et Castres. « Il y aurait une certaine cohérence car nous couvrons déjà le sud-ouest de la France », indique le PDG de la compagnie basée à Orly, qui du coup pourrait embaucher des équipages ATR d’Air Littoral (4 ont déjà été recrutés). Car Airlinair ne veut pas déroger à sa politique de flotte unique de turbopropulseurs. « Opérer les vols en ATR 42-500 de dernière génération coûterait moins cher. » En effet, la différence de coûts entre un jet et un « turboprop » est d’environ 20 %, grâce notamment à une consommation en kérosène deux fois inférieure à l’heure. A ceux qui lui disent que la longueur du trajet en ATR rebutera le client, Lionel Guérin répond qu' »il ne dure que 10 minutes de plus avec les ATR-42 500 de nouvelle génération ». Et l’adhésion d’Airlinair au programme de fidélité d’Air France pourrait convaincre les abonnés. « Des lignes comme Béziers ne sont pas rentables en Canadair Regional Jet, Britair a perdu de l’argent, Air Littoral aussi », explique un expert aéronautique. Problème cependant. Ces deux lignes OSP doivent faire l’objet d’un appel d’offres européen qui peut durer entre quatre et six mois. Airlinair pourrait commencer les vols avant, mais il prendrait le risque de ne pas être retenu ensuite par l’appel d’offres. « On peut faire beaucoup plus vite s’il y a des pressions locales », souligne Lionel Guérin qui comptait prendre contact avec les collectivités régionales et l’État début mars. « Si on trouve un accord on pourrait commencer rapidement. » Espérons-le.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *