Après les difficultés d’Aigle Azur, Corsair rassure

Transport

Dans un communiqué, la direction de Corsair admet que « les difficultés de la compagnie Aigle Azur peuvent susciter des interrogations ou des inquiétudes parmi la clientèle au sujet d’autres compagnies du secteur aérien français ». La compagnie tient à rassurer ses clients et rappelle « un certain nombre de points ».

Corsair bénéficie « d’une situation financière très solide » indique le communiqué ainsi qu’une « stabilité actionnariale marquée par l’arrivée en mars 2019 d’Intro Aviation ». Il rappelle aussi que « 27% du capital sont (encore)détenus par TUI, premier groupe mondial de tourisme et de voyage et 20 % par les collaborateurs de Corsair qui sont de fait pleinement associés au projet de développement de la compagnie ». De plus, « la compagnie est entrée dans une phase de croissance durable via l’augmentation et la modernisation de sa flotte. D’ici 2023 Corsair disposera en effet d’une flotte de 13 avions A330-300 qui, « modernisée permettra d’améliorer significativement la qualité du produit offert à nos clients avec des cabines entièrement renouvelées, et se traduira par une économie d’exploitation très nettement améliorée ». De plus, la compagnie « est également dans une phase d’expansion de son réseau et travaille à l’ouverture de nouvelles destinations, tout en continuant d’opérer ses lignes historiques vers les Caraïbes et l’océan Indien ». Rappelons encore que la compagnie a ouvert le 10 juin dernier la ligne Paris-Miami, destination opérée sur une base annuelle à raison, dans un premier temps, de 4 vols par semaine. La compagnie a également annoncé l’élargissement de sa desserte de Montréal sur une base annuelle, une ligne qu’elle opère depuis 2005.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *