Attentats : 2016, « annus horribilis » pour la SNCF

tgv

D’après des informations révélées par le quotidien Le Parisien, le chiffre d’affaires de la branche Voyages de la SNCF, dans laquelle sont regroupées les activités de TGV, Eurostar, Thalys, Ouigo ou encore Ouibus, connait un recul de 4,7% sur les 10 premiers mois de l’année 2016, par rapport à la même période de l’année écoulée. Et même si une amélioration a été constatée en décembre, l’année 2016 devrait se finir sur une note négative.

« C’est probablement la pire année depuis la crise économique de 2008 » explique une source « proche du dossier » au Parisien. A l’origine de cette chute de CA, on trouve des annulations en série et une baisse de la demande liées aux attentats et au climat de défiance qu’ils ont instauré (groupes scolaires, clientèles étrangères…). Une défiance qui aurait pénalisé les filiales européennes (Eurostar Thalys…) en première ligne vis-à-vis de ces clientèles. Côté TGV, Le Parisien explique que les résultats de trafic sont resté stables, mais que la politique tarifaire agressive de la compagnie ferroviaire et les grèves liées à l’opposition au projet de loi el Khomri et aux conditions de travail ont également pesé sur les recettes. Reste que le journal francilien termine son analyse sur une note positive: il met notamment en avant l’ouverture de la ligne à grande vitesse vers Bordeaux ou encore le développement du réseau Ouigo.

 

 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *