Autocars : deux tiers des Français prêts à limiter l’usage de leur voiture

Transport

Selon une étude réalisée par Next Content à la demande de Ouibus, 68 % des personnes interrogées sont prêtes à limiter l’usage de leur voiture personnelle. 20 % d’entre elles en sont même certaines.Pour Roland de Barbentane, directeur général de Ouibus, ce chiffre "montre qu’il y a une place pour un nouveau mode de transport collectif en France et que la nouvelle attractivité de l’autocar suite à la loi Macron devrait entrainer un changement de comportements des Français dans leur mobilité". Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 65 % des Français estiment que cette mesure pourrait les conduire à voyager plus régulièrement et 60 % à passer plus de temps avec leurs proches ou leurs amis. En outre, 3/4 d’entre eux considèrent que l’autocar est plus écologique que la voiture. Enfin, un tiers des personnes interrogées trouvent que l’autocar est plus sûr que le covoiturage. Autres enseignements, les deux principales attentes que les Français adressent aux acteurs de ce nouveau marché portent sur le confort et l’espace pour les jambes à bord (47 %), ainsi que sur l’augmentation du nombre de liaisons et de fréquences de départ (34 %). Disposer d’une bonne connexion Internet wifi à bord est une priorité pour 25 % des Français et pour 40 % des moins de 25 ans. Avoir des prix plus bas arrive seulement comme le 4e point d’amélioration attendu par les Français (23 %).
Globalement, l’opinion des Français sur le voyage en autocar est positive et s’améliore significativement chez ceux ayant déjà expérimenté ce moyen de transport. Par exemple, 54 % des utilisateurs ayant voyagé en autocar le trouvent économique contre seulement 37 % des non utilisateurs. De même, 32 % des utilisateurs le trouvent pratique, contre seulement 14 % pour ceux ne l’ayant pas utilisé et 16 % le trouvent confortable contre 7 % pour les non utilisateurs. Enfin, 35 % le trouvent écologique par rapport à la voiture, qui représente encore 83 % des déplacements longue distance des Français, contre 20 % chez les non utilisateurs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *