Avec Brussels Airlines, Star Alliance jette deux pierres dans le jardin d’Air France KLM

Transport

Ça va vite, très vite. Alors que la prise de participation de Lufthansa dans le capital de Brussels Airlines n’est pas encore effective, le conseil d’administration de Star Alliance a entériné mercredi, à l’occasion de la réunion annuelle des PDG de ses compagnies membres, le principe d’une entrée prochaine du transporteur belge dans l’alliance menée par Lufthansa et United Airlines.Star va donc bientôt disposer d’un nouveau hub en Europe. Un hub situé dans la "capitale" de l’Union Européenne, entre ceux d’Air France (Roissy CDG) et de KLM (Amsterdam). Soit en plein milieu de la zone de chalandise naturelle du groupe franco néerlandais. Et ce n’est pas là la seule pierre jetée dans le jardin d’Air France. En effet, en rejoignant Star Alliance, Brussels Airlines apporte dans la corbeille un nombre substantiel de destinations, notamment en Afrique, continent ou l’héritière de Sabena a accumulé avec le temps une expérience considérable. Or, on le sait, les destinations africaines sont pour Air France une source de revenu importante. Quant à la question de savoir si la prise de participation de Lufthansa dans Brussels Airlines, suivi de l’entrée de cette dernière dans Star remettait en question l’accord de partage de code passé entre la compagnie belge et l’indienne Jet Airways (l’Inde étant un dès marchés phare de la compagnie allemande), il n’en est visiblement pas question. Bernard Gustin, le patron de Brussels Airlines explique "c’est effectivement un des points dont nous avons discuté dès le départ et le résultat de ces discutions a été que le partenariat avec Jet ne serait pas remis en cause".

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *