Binter jette un pont entre Paris et les îles Canaries

Transport

Binter opère pour le moment 2 vols par semaine depuis l’aéroport de CDG.
La compagnie travaille avec un Boeing 737-400 biclasse de 170 places.
En mars, Binter Canarias pourrait ouvrir une liaison entre Paris et Tenerife.
Depuis le 24 octobre, les îles Canaries sont desservies en vol non stop à partir de Paris. Et à peine plus d’un mois après le début de l’exploitation, Binter Canarias revendique déjà 55 % de taux de remplissage. La compagnie opère pour le moment deux vols par semaine (les lundis et mercredis, avec un départ à 16h15 pour une arrivée à 19h20, heure locale) entre Paris CDG et Gran Canarias. Au mois de mars, explique-t-on chez Binter, un 3e vol non stop devrait être mis en place, cette fois entre Paris et Tenerife. De toutes façons, le concept mis en place par Binter permet de continuer, au-delà de l’arrivée du vol non stop, vers n’importe quelle île de l’archipel des Canaries. Cela sans supplément tarifaire. Précisons que le transport inter-îles est le cœur de métier de la compagnie. A titre indicatif, précisons que les tarifs de la ligne régulière Paris-les Canaries vont, à en croire la communication officielle de Binter, de 39 E à 399 E (taxes non incluses). Les trajets sont réalisés avec un Boeing 737-400 de 170 sièges configuré en bi-classe. C’est d’ailleurs le seul jet dont dispose la compagnie, qui travaille essentiellement avec des ATR 72. A moyen terme, l’idée de Binter Canarias est d’arriver aux alentours de 70 % de taux d’occupation sur ses routes françaises. Pour y arriver, le transporteur mise sur une distribution directe sur Internet, mais aussi sur les agences de voyages. Comme on l’explique chez Binter, « nous sommes vraiment très heureux de desservir Paris, car à l’exception de l’Espagne continentale et de certaines destinations d’Afrique du Nord, il s’agit de notre première expérience du genre ». La première mais pas la dernière, puisque la compagnie desservira bientôt Milan, à raison de deux vols par semaine également.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *