Cathay Pacific : La baisse de la demande en Asie profite au marché français

Cathay Pacific-A350-900

Cathay Pacific utilise un Airbus A350 trois fois par semaine entre Paris et Hong Kong. Les autres vols sont opérés en B777.

Depuis le mois dernier, 3 des 10 vols hebdomadaires qu’assure Cathay Pacific entre Paris et Hong Kong sont opérés en A350-900 (214 sièges en classe économique en 3/3/3, 28 en premium en 2/4/2 et 38 en classe affaires en 1/2/1). Les 7 autres vols sont, quant à eux, toujours opérés en Boeing 777 (182 sièges en éco en 3/3/3, 34 en prémium en 2/4/2, 53 en affaires en 1/2/1 et 6 en première classe). Avec le dernier né d’Airbus, la nouvelle équipe dirigeante du marché France composée d’Edward Coles-Gale (direction générale) et de Thierry Lhoyer (ventes et marketing), en poste depuis septembre, dispose d’un outil intéressant pour stimuler le marché. D’autant qu’avec la baisse des arrivées touristiques en provenance des marchés asiatiques, Cathay se retrouve mécaniquement avec plus de sièges à vendre de ce côté-ci de la route. Si aucun chiffre précis n’est donné, la direction de la compagnie précise tout de même qu’il y a une croissance à deux chiffres sur le marché français, tous canaux de distribution confondus. Pour le moment, des ajouts de capacité ne sont pas à l’ordre du jour. L’aéroport de Hong Kong est saturé et le restera jusqu’à la construction d’une 3e piste, laquelle ne sera pas opérationnelle avant au moins 8 ans. D’ici là, la compagnie n’a d’autre choix que de fidéliser ses clients en proposant la meilleure expérience possible, dans toutes les classes, tant au sol qu’en vol.

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *