Cedric Pastour annonce ses premières mesures pour redresser Air Tahiti Nui

Transport

Afin de limiter la dégradation du résultat d'Air Tahiti Nui, Cédric Pastour, son nouveau patron, a pris deux mesures économiques importantes.La première est de réduire les coûts d’exploitation sur le deuxième semestre 2011 en renégociant les contrats en cours. La seconde est la modification de la politique de franchise bagages en classe économique qui passera pour les billets émis à compter de juillet 2011, de 2 à 1 bagage par passager. Avec ces deux premières mesures, Air Tahiti Nui vise une "amélioration de son compte d’exploitation d’environ 2,8 millions d'euros d’ici la fin de l’année". La compagnie estime également que sa "trésorerie disponible est conforme au niveau budgété". Mais elle précise qu'avec "un niveau actuel du kérosène à 126 dollars le baril, elle pourrait subir une dégradation de son résultat 2011 (budgété avec une perte de 6,8 millions d'euros) si le carburant restait à un niveau aussi élevé tout au long de l’année". Face à ces difficultés, Oscar Temaru, le président de la Polynésie, a annoncé vouloir "lancer une souscription pour sauver la compagnie". A noter que malgré le séisme au Japon, la compagnie annonce une croissance de 6% du nombre de clients au 1er trimestre 2011, notamment grâce aux marchés USA, Canada et Australie à destination de la Polynésie.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *