Cédric Pastour se lance dans la consolidation

Transport

L’ancien président de Star Airlines a créé Aerolines.
Affrètement d’un gros porteur long-courrier à Paris.
Consolidation en moyen-courrier au départ de Lille.
Cédric Pastour revient dans la course ! L’ancien président fondateur de Star Airlines vient en effet de créer une nouvelle entreprise. Et s’il n’a pas créé une compagnie aérienne, le dynamique patron ne s’est pas franchement éloigné du secteur. Jugez plutôt : il a lancé une société spécialisée dans… la consolidation aérienne. Reste que l’activité sur laquelle il entend positionner l’entreprise est un peu particulière. Comme nous l’a expliqué Cédric Pastour, Aerolines, c’est le nom de la société, « doit se concentrer sur du long-courrier au départ de Paris l’hiver et sur du moyen-courrier au départ des régions l’été ». L’idée étant, avec ce positionnement, multi-saisonnier, d’assurer un modèle économique viable. En ce qui concerne le premier volet, Aerolines affrétera un Airbus A330-200 qui devrait être positionné, normalement, sur la plate-forme d’Orly. Avec cet appareil peu densifié, puisqu’il comptera « seulement » 338 sièges, dont 51 à l’avant, Aerolines doit effectuer 4 rotations hebdomadaires, notamment pour le compte du groupe Club Med/Jet tours. Il est vrai que cette offre répond aux exigences du Club en ce qui concerne sa stratégie de montée en gamme. Aerolines affrétera son avion auprès de la société Phénix Aviation et le fera exploiter par la compagnie espagnole Iberworld avec du personnel navigant commercial français. Du moins si le Conseil supérieur de l’aviation marchande (Csam) donne son feu vert. Pour le second volet de l’activité, la consolidation moyen-courrier
au départ des aéroports régionaux, c’est à Lille que tout devrait commencer. A partir du printemps 2007 et grâce à la constitution d’un GIE avec l’aéroport, Aerolines entend y développer une activité de consolidateur, afin de « générer des flux de trafic touristique ou affaires ». Le GIE doit être doté d’une capacité d’achat de un million d’euros et prendra des engagements auprès de compagnies régulières ou charter. En complément, Aerolines entend créer un site Internet commercial afin d’y vendre la palette de produits touristiques la plus large possible pour peu qu’y soit associé un vol au départ de la plate-forme du Nord. Cédric Pastour veut appliquer l’idée à deux autres aéroports régionaux d’ici à trois ans.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *