Comment seront audités les charters non européens ?

Transport

L’audit est une bonne idée pour plusieurs professionnels.
Problème : ce sont les compagnies qui paieront l’audit.
En gros, un audit dure de 2 à 5 jours. Prix : 1 000 E/jour.
Le projet gouvernemental d’auditer les compagnies charter extra-européennes afin de dresser une liste blanche des compagnies labellisées a reçu sur le fond un accueil favorable de plusieurs professionnels. « J’approuve cette idée car cela donne davantage de transparence. Que les compagnies étrangères soient amenées à mettre en avant leur fiabilité n’est pas un mal. C’est un élément de leur crédibilité », explique Cédric Pastour, PDG de Star Airlines. Toutefois, le fait que ce label sera attribué sur la base d’audits externes financés par les compagnies laisse perplexe. « Problème, c’est le payeur qui va choisir l’auditeur », souligne Mourad Majoul, associé du courtier aérien Avico. « Il y a un risque que l’audit soit biaisé », renchérit Gilles Meynard, DG France d’Air Partner, qui, favorable au principe de l’audit, souhaite « un label des auditeurs délivré par la DGAC ». Ainsi, selon le responsable d’une société de conseil spécialisée dans les audits, « le bon sens voudrait qu’il y ait une participation des TO dans ces audits pour montrer leur volonté de s’impliquer ». Par ailleurs, sur le plan pratique, plusieurs questions se posent. Quelle sera la périodicité des audits ? Les auditeurs pourront-ils venir à tout moment contrôler les appareils des compagnies (direction technique, hangars, en vol) ? Les réponses seront fournies par le groupe de travail qui va être constitué par des professionnels du tourisme et de l’aviation civile sur la définition des modalités du label. Aujourd’hui, les audits regardent plusieurs choses. Outre la solidité financière des compagnies, les auditeurs examinent le fonctionnement de la direction technique, de la maintenance, tout en faisant des contrôles à bord des appareils en vol. La durée des audits va de 48 heures pour une compagnie sur laquelle l’auditeur a déjà travaillé en amont à 5 jours pour un transporteur possédant une dizaine d’appareils. Hors frais de transport et d’hébergement, un audit est facturé en moyenne 1 000 euros la journée.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *