Corsair contre Air Austral : la justice rejette le recours en référé

Transport

Le tribunal administratif de Saint-Denis (La Réunion) a rejeté un recours de la compagnie Corsair contestant l'aide financière apportée par deux collectivités de La Réunion à la compagnie Air Austral.

Corsair considérait que le soutien financier du conseil régional et du conseil général était assimilable à une "aide d'Etat", interdite par Bruxelles lorsqu'elle est susceptible de fausser le jeu de la concurrence.  "Nous considérons que les fonds apportés par les deux collectivités locales constituent une aide d'Etat qui aurait dû avoir l'aval de la commission européenne car elle perturbe le jeu normal de la concurrence entre les compagnies", a déclaré Sylvain Bosc, le directeur général de Corsair, pour expliquer le recours. Les deux collectivités ont plaidé avoir agi en "actionnaire avisé" en participant à la recapitalisation de la compagnie dont elles espèrent un retour au bénéfice dans les prochaines années. Un second recours, sur le fond, a été déposé par Corsair auprès du tribunal administratif mais n'a pas encore été examiné.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Je n’ai aucun intérêt avec Corsair, mais la concurrence sur La Réunion est déloyale car Air Austral a toujours été avantagée sous diverses formes, de subventions directes ou déguisées. Cette compagnie, de bonne qualité, a le mérite d’exister mais elle est protégée en raison de sa « couleur locale »…Alors un verdict favorable à Air Austral doit-il nous étonner ?

    Sur toutes ses lignes depuis son lancement réel en 1991, Corsair se bat toute seule. C’est elle la plus méritante des compagnies qui desservent l’Outre-mer français et il serait dommage qu’elle disparaisse.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *