Corsica Ferries fait face à l’afflux de la clientèle

Entre 15 000 et 20 000 clients de la SNCM ont embarqué sur Corsica Ferries.
Corsica a pu répondre à toutes les demandes à la faveur de son offre élargie.
Elle rappelle que la concurrence a « considérablement profité à la SNCM ».
Depuis le début de la grève de la SNCM, samedi 4 septembre, Pierre Mattei, directeur général de Corsica Ferries, estime avoir fait voyager entre « 15 000 et 20 000 clients » supplémentaires. « Il n’a pas été nécessaire de prendre des mesures spécifiques, précise-t-il. Nous avons pu répondre à la demande compte tenu de la très grosse offre lancée au départ de la France cette année. » Rappelons, par exemple, que la capacité au départ de Toulon était cette année en hausse de 75 % avec l’ouverture d’une liaison hebdomadaire. Si Pierre Mattei refuse de se prononcer sur un éventuel impact positif à long terme de la grève sur sa compagnie, Corsica Ferries a publié un communiqué pour répondre aux attaques d’un conseiller territorial à l’Assemblée de Corse. Celui-ci évoquait une « compagnie écrémeuse de trafic » profitant uniquement du trafic estival sans être présente en basse saison. « Dans les faits, c’est Corsica Ferries qui propose la plus grande offre et la plus grande capacité en hiver sur Nice et Toulon : 2 rotations Nice-Bastia par jour, 1 rotation Nice-Ajaccio et 1 rotation Nice-Calvi. Ces traversées sont sur Mega Express (1 868 passagers) alors que la SNCM n’effectue sur ces destinations qu’une seule rotation avec un petit cargo mixte… En conséquence, Corsica Ferries assume, à elle seule, la quasi-totalité des obligations de service public. » De plus, souligne la compagnie italienne, « la concurrence, installée dès 1996 et imposée par les règlements européens a permis une augmentation de 100 % du trafic entre les ports de la région Paca et la Corse qui a considérablement profité à la SNCM même si celle-ci a depuis perdu des parts de marché ». Et, selon les calculs de Corsica, « la SNCM a touché 138,7 millions d’euros d’aide en 2003 pour 1 264 000 passagers alors que Corsica Ferries a touché 8,8 millions d’euros d’aide sociale pour 1 668 000 passagers transportés depuis la France et l’Italie ».

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *