Crash d’Ethiopian Airlines : Les boites noires retrouvées

Transport
L'appareil s'est écrasé dimanche matin peut après son décollage d'Addis Abeba.

Suite à l’accident d’un avion de la compagnie Ethiopian Airlines le dimanche 10 mars 2019, le Centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères a ouvert une cellule de crise.

 

La cellule de crise du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, est joignable au 01 43 17 51 00.

Le site France Diplomatie indique qu’il est « confirmé que neuf passagers de nationalité française sont décédés dans l’accident ».

Le B-737-Max-8 du vol ET 302 à destination de Nairobi au Kenya s’est écrasé dimanche 10 mars, peu après son départ d’Addis Abeba avec 149 passager et 8 membres d’équipage à bord. Au total, les victimes appartiennent à 35 nationalités différentes.

Le lundi 11 mars, Ethiopian annonçait que les « boites noires » (Digital Flight Data Recorder(DFDR) et Cockpit Voice Recorder(CVR) avaient été retrouvé.

A la suite de l’accident, la compagnie a décidé d’immobiliser l’ensemble de ses B-737 Max-8 jusqu’à nouvel ordre. Les autorités chinoises et indonésiennes ont annoncé interdire l’appareil de vol, suivies par la Corée du Sud, la Mongolie, l’Australie et Singapour. Des compagnies comme Gol, Aeromexico, Comair et Cayman Airways ou Aerolineas Argentinas ont également décidé de laisser leurs Boeing 737 Max au sol. Le 12 mars dans l’après-midi, l’aviation civile britannique décidait à son tour de fermer son espace aérien aux Boeing 737 Max-8.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *