Crash en Iran : le rappel des faits en tweets et en images

Transport
Le vol PS752 de la compagnie Ukraine International Airlines aurait été abattu par un missile iranien. ©Adobe Stock

L’actualité s’est accélérée après le crash d’un B737 de la compagnie Ukraine International Airlines mercredi en Iran. Retour sur les faits et les derniers développements.

 

Mercredi, 3h42, heure française : le Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine International Airlines à destination de Kiev décolle de l’aéroport international Khomeini à 6h12, heure locale. A son bord, 167 passagers et 9 membres d’équipages.

 

Mercredi, 4h45 : une courte dépêche de l’agence de presse iranienne IRNA annonce que l’appareil s’est écrasé, à environ 45 km au nord-ouest de l’aéroport de Téhéran, 6 minutes après son décollage. Les autorités iraniennes parlent aussitôt « d’une panne d’un moteur de l’appareil due à des raisons techniques ».

 

 

Mercredi, 9h13 : Ukraine International Airlines publie un communiqué confirmant le crash de son appareil. Aucun des 176 occupants n’a survécu. La compagnie révèle également que l’avion avait été construit en 2016 et qu’il avait subi sa dernière opération de maintenance le 6 janvier.

 

 

Mercredi, 11h54 : les autorités iraniennes annoncent avoir retrouvé les boîtes noires de l’appareil.

 

Jeudi, 20h38 : le magazine Newsweek affirme que l’avion d’Ukraine International Airlines a été abattu accidentellement par un missile sol-air iranien, citant des responsables des services de renseignements américains. Newsweek précise que le système de défense anti-iranien avait été déployé dans le cadre du tirs de missiles contre deux bases américaines en Irak, dans la nuit de mardi à mercredi.

 

 

Jeudi, 20h56 : un journaliste de la chaîne américaine d’informations en continue Fox News basé à Washington relaie sur Twitter une déclaration de Donald Trump à propos du crash. Pour le Président américain, « quelqu’un pourrait avoir commis une erreur ».

 

 

Jeudi, 21h : le New York Times publie sur son site une vidéo qui montrerait un missile tiré depuis le sol atteignant un avion. Le célèbre quotidien new-yorkais affirme que la vidéo a été vérifiée et qu’elle a été tournée à proximité du lieu du crash.

 

Jeudi, 22h30 : le Premier ministre Boris Johnson déplore l’accident et affirme « qu’il y a un ensemble d’informations qui montre que le vol a été abattu par un missile sol-air iranien » et que « cela ne semble pas avoir été intentionnel ».

 

 

Vendredi, 2h18 : le Premier ministre canadien Justin Trudeau assure disposer d’éléments récoltés par plusieurs services de renseignements, dont les services de renseignements canadiens, montrant que le Boeing a été abattu par un missile iranien. Pour Justin Trudeau, ce tir n’aurait pas été intentionnel. 63 Canadiens ont trouvé la mort dans l’accident. Le Premier ministre canadien confie par ailleurs s’être entretenu avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte à propos de la gestion de l’accident du vol 17 de Malaysian Airlines, abattu par un missile au-dessus de l’Ukraine en juillet 2014.

 

 

Vendredi, 3h05 : Ali Abedzadeh, directeur de l’aviation civile iranienne, déclare lors d’une conférence de presse que l’avion n’a pas été touché par un missile. Le responsable iranien  demande au Canada et aux États-Unis de présenter leurs éléments de preuve.

 

Didier Forray

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *