Cyprus Airways, cloué au sol, pourra-t-il voler de nouveau ?

Transport

La compagnie chypriote a cessé ses activités le 9 janvier. La Commission européenne lui demande de rembourser 65 M€ d’aides publiques "illicites". En difficultés, Cyprus Airways ne peut faire face. Le gouvernement chypriote garderait le projet d'une renaissance de la compagnie grâce à des capitaux privés.
 La décision de l’UE est tombée vendredi 9 janvier : Cyprus Airways doit rembourser les aides publiques reçues de l’État chypriote. Près de 65 millions d’euros. Déjà endettée, "la compagnie n’est plus viable" a déclaré le ministre des Finances chypriote Harris Giorgiades. Une fin immédiate du programme de vols de Cyprus Airways a donc été annoncée vendredi dernier. La nouvelle n'a pas vraiment surpris. Le ministre de la Communication de Chypre, Marios Demetriades, l'avait déjà laissé entendre avant que la Commission européenne ne se prononce.
 
Vis-à-vis des passagers, le ministre Harris Giorgiades a aussi indiqué que son gouvernement prendrait en charge le coût du remboursement ou de la reprotection sur une autre compagnie des détenteurs d’un billet Cyprus Airways. Un coût global estimé à quelque 6 M€. C'est une agence de voyages, Top Kinisis, qui est mandatée pour s'occuper de ces passagers.
 
Actionnaire à plus de 93% de Cyprus Airways, l’État chypriote garderait l’espoir de recréer la compagnie avec des investisseurs privés. Le transporteur reprendrait le nom et le log de Cyprus Airways. Néanmoins, l’appel d’offres lancé au cours de l'été 2014 n’a pas eu de résultat positif. Les négociations pour des propositions de rachat de Ryanair et d’Aegean n’ont pas abouti. Alors qui demain ?
 
Les arguments de la Commission européenne
"Cyprus Airways a bénéficié de fonds publics importants depuis 2007, mais n'est pas parvenue à se restructurer et à devenir viable sans l'appui continu de l'Etat", a souligné dans un communiqué cité par l'AFP la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.

"La Commission européenne est parvenue à la conclusion qu'un programme d'aides à la restructuration, d'un montant de plus de 100 millions d'euros, en faveur de Cyprus Airways (…) a conféré à cette dernière un avantage indu sur ses concurrents, en violation des règles de l'UE sur les aides d'État [une seule aide tous les dix ans, NDLR]. Cyprus Airways doit donc rembourser toutes les aides incompatibles avec le marché unique qu'elle a reçues", selon un communiqué.
 
 L’île d’Aphrodite est desservie par plus de 60 compagnies aériennes. Transporteur national, Cyprus Airways ne détenait plus que 10% de parts de marché, au profit notamment des compagnies low cost. La compagnie chypriote existait depuis près de 70 ans. Elle avait été créée en 1947. En 2014, elle n’opérait plus qu’avec six appareils et comptait 500 salariés. Sa perte en 2012 (dernier chiffre connu) s'élevait à 55 M€.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *