Des ingénieurs planchent sur le ravitaillement en vol des avions de ligne

Transport

Les avions de ligne pourraient être ravitaillés en vol, peu après le décollage, ce qui permettrait d'économiser jusqu'à 20% de carburant tout en maintenant les conditions de sécurité et de navigabilité actuelles, selon une étude de faisabilité européenne avec participation suisse.Dans un communiqué publié lundi de la Haute école zurichoise pour les sciences appliquées (ZHAW), qui a participé à l'étude, "des stations-services volantes pourraient révolutionner le transport aérien". Les avions de ligne pourraient décoller avec moins de kérosène dans les réservoirs et être ravitaillé lorsqu'ils auront atteint une altitude de 10.000 mètres, ajoute la ZHAW. Le réservoir plein au décollage est un gros handicap, car les réserves de kérosène représentent un tiers du poids total de l'avion. Il est déjà possible de ravitailler en plein vol les avions militaires. Selon le projet, des avions ravitailleurs emportant de quoi faire le plein de trois à cinq avions de ligne tourneraient en boucle à des endroits bien précis. Selon les calculs des chercheurs, l'économie de carburant possible est de 20%. En outre, cela réduirait les émissions sonores autour des aéroports : plus l'avion est lourd au décollage, plus le bruit est important, note Leonardo Manfriani.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *