Easyjet refuse d’embarquer des passagers pro-palestiniens pour Israël

Transport

La compagnie low cost a annoncé dimanche qu'elle refusait d'embarquer ce week-end, à la demande des autorités israéliennes, des passagers qui devaient se rendre dans les territoires palestiniens.Ces passagers refoulés voulaient participer à l'opération "Bienvenue en Palestine" destinée à dénoncer le contrôle par Israël de l'accès aux territoires palestiniens occupés. Ces passagers devaient partir de Londres, Bâle (Suisse) et Genève à destination de Tel Aviv. Interrogé par l'AFP pour connaître le nombre de personnes concernées, un porte-parole d'Easyjet a répondu: "Cela ne vise pas un nombre important de passagers". Dans un communiqué, la compagnie a indiqué que les autorités israéliennes l'ont informé "Easyjet, ainsi que toutes les autres compagnies aériennes qui desservent Israël, qu'un certain nombre des passagers qui devaient voyager ce week-end ne seraient pas autorisés à entrer en Israël". La compagnie a ajouté qu'elle se plie "à toutes les législations où elle opère", et qu'elle "doit refuser l'embarquement de tout passager à la demande des autorités compétentes". Cela protège aussi nos clients contre tout désagrément à leur arrivée en Israël". Le porte-parole a précisé que les passagers qui se verront refuser l'embarquement par la compagnie pourront se faire rembourser leur billet. Quelque 1.500 participants étaient attendus, dont 500 à 600 Français, mais la plupart ont été bloqués à l'embarquement et très peu sont arrivés à l'aéroport Ben Gourion.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.