Emirates s’engage contre le trafic d’animaux sauvages

Transport

 Deux A380 de la flotte d’Emirates arborent des dessins d’animaux afin de soutenir la campagne contre le trafic d’animaux sauvages de l’ONG United for Wildlife.La nouvelle livrée colorée représente des espèces animales menacées par le braconnage et le commerce illégal, avec pour objectif de sensibiliser à la nécessité d’actions urgentes.  Les deux A380 d’Emirates ont chacun effectué des vols en partance de Londres le 2 novembre pour le premier et de l’Île Maurice le 5 novembre pour le second. Chacun des avions avait un habillage unique illustrant les dangers qui menacent la faune. La livrée du premier avion représente six espèces en voie de disparition tandis que l’habillage du second avion représente des rhinocéros et des éléphants, deux espèces très ciblées par les braconniers. En plus de cette initiative, Emirates publiera régulièrement des reportages sur la protection des animaux dans ses magazines à bord, mais également des podcasts, des programmes et des films sur la protection de la faune. Ces réalisations seront diffusées à bord de tous les avions Emirates grâce à ice, le système de divertissement de la compagnie. Le thème de la protection des animaux était également à la une de l’édition d’octobre du magazine d’Emirates, Open Skies. Emirates a pris la décision d’interdire tous les trophées de chasse issus du braconnage à bord de ses avions. La compagnie aérienne collabore également avec des organisations internationales pour mieux former son personnel au sol ainsi que son personnel de fret, à détecter les produits issus du braconnage. Dnata, le prestataire de services aériens du groupe Emirates va par ailleurs accroître la sensibilisation à la protection de la faune par le biais de Dnata4good qui travaille avec des organisations caritatives et les autorités locales depuis de nombreuses années, notamment dans le but de sauver les rhinocéros d’Afrique du Sud. 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *